Sur la route de Tokyo

Tokyo 2021 : Certains sponsors hésitent à revoir leurs engagements en raison du report des Jeux

La chaîne de télévision japonaise NHK a dévoilé ce vendredi un sondage révélant que 65% des sponsors des Jeux Olympiques de Tokyo hésiteraient à tenir leurs engagements. Les prochains JO, qui devaient initialement se tenir du 24 juillet au 9 août 2020, ont été repoussés d’un an en raison de la pandémie de covid-19.

Cela n’est qu’un sondage et aucune décision n’a encore été prise. Mais le résultat de l’enquête de la NHK a de quoi faire trembler les organisateurs des prochains Jeux Olympiques. Selon le média nippon, près de deux tiers des partenaires de l’évènement qui doit se dérouler l’été prochain à Tokyo ne seraient pas certains d’honorer leurs engagements.

Une crainte des conséquences de la crise sanitaire

Alors que le dernier budget prévisionnel de l’évènement publié avant la pandémie de coronavirus s’élevait à plus de 11 milliards d’euros, le report des Jeux va entraîner des dépenses supplémentaires. Si l’on ne connaît pas le montant exact de ce surplus, le CIO (Comité International Olympique) a d’ores et déjà annoncé avoir levé plus de 800 millions de dollars pour faire face à la crise. Les sponsors se disent – en grande majorité (près de 68% sont concernés) – financièrement touchés par l’épidémie. Ils craignent même une annulation pure et simple de l’Olympiade après les déclarations des organisateurs affirmant que 2021 était la dernière option pour que ces Jeux aient lieu.

Si pour l’heure rien n’a été officiellement décidé, un retrait de nombreux partenaires pourrait s’avérer désastreux pour les organisateurs. L’engagement des grandes entreprises japonaises (hors Toyota, Panasonic et Bridgestone qui sont partenaires du CIO) représentait près de trois milliards d’euros. Les sportifs pourraient, eux aussi, être touchés en cas de retrait d’un grand nombre de sponsors.


Photo à la Une : (@Reuters)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer