Athlétisme

Dopage : Ophélie Claude-Boxberger encore déboutée par le Conseil d’État

Contrôlée positive à l’EPO en septembre dernier, la coureuse de demi-fond française a vu son recours contre sa suspension rejeté par le Conseil d’État ce 17 juin.

Elle est depuis plusieurs mois au coeur d’une affaire surréaliste. Contrôlée positive à l’EPO le 18 septembre dernier, Ophélie Claude-Boxberger avait alors été suspendue provisoirement par l’AFLD (Agence française de lutte contre le dopage). Après un premier recours rejeté par le Conseil d’état en janvier dernier, la double championne de France de 3000 m steeple s’est vue une nouvelle fois déboutée par la plus haute juridiction administrative française ce mercredi.

L’athlète de 31 ans se dit elle toujours innocente. Elle avait d’ailleurs accusé son beau-père Alain Flaccus, membre de son encadrement sportif, de l’avoir dopée à son insu. Une version que ce dernier avait confirmé sans pour autant convaincre le Conseil d’État.

Jusqu’à quatre ans de suspension

La Française doit maintenant passer devant la commission des sanctions de l’AFLD qu’elle devra convaincre de son innocence. La jeune femme encourt jusqu’à quatre ans de suspension.

Cette décision du Conseil d’État intervient dans la lignée d’autres affaires de dopage qui ont secoué l’athlétisme français ces derniers mois, comme l’affaire Clémence Calvin. La marathonienne française avait elle aussi vu son recours rejeté par l’institution française en mars dernier.


Photo à la Une : (@DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer