HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Bilan – LBE : Une page se tourne du côté de Toulon

Le Sport au Féminin revient chaque samedi sur la saison de Ligue Butagaz Énergie. Zoom ce jour sur l’exercice 2019-2020 du Toulon Saint-Cyr Var Handball, dixième de l’élite.

Toulon aura échoué à quatre petits points de la JDA Dijon, huitième et dernier club censé se qualifier pour les play-offs. Censé, car la saison 2019-2020 a été arrêtée bien avant la fin en raison de l’épidémie de coronavirus. Une vraie déception pour des Toulonnaises qui étaient revenues dans la course pour le top8 en remportant leurs deux derniers matchs sur le terrain du Paris 92 et face à Bourg-de-Péage. Retour sur une saison loin d’être tranquille pour le TSCVHB.

Un vrai problème en attaque

Avec seulement 446 buts inscrits en dix-neuf journées, Toulon possédait la deuxième pire attaque de l’Hexagone derrière Bourg-de-Péage pour trois petites réalisations (443 buts). La preuve qu’il ne fallait pas forcément se tourner du côté du Var pour voir une pluie de buts surtout que le club toulonnais affichait le septième meilleur bilan au niveau défensif. Mais le problème offensif des joueuses de Sandor Rac n’a jamais vraiment été réglé lors de cette saison. Face à Metz, Brest et le Paris 92, le TSCVHB n’a pas réussi à passer la barre des 18 réalisations en soixante minutes, le signe d’un réel manque pour finir les actions. Le coach yougoslave avait trouvé une explication à cela lorsqu’il s’était exprimé dans nos colonnes début janvier : « Le vrai problème c’est que l’on a beaucoup de joueuses blessées. » Une vérité pas forcément suffisante pour tout expliquer…

Sandor Rac s’en va… Laurent Puigségur arrive

Arrivée en 2017 à la tête du club varois, Sandor Rac va quitter le navire dans les prochains jours. Pour sûrement prendre la direction de l’étranger . Si son bilan au Toulon Saint-Cyr Var Handball reste mitigé, il a réussi à emmener son équipe en finale de la Coupe de France lors de sa première saison. Le champion de France 2010 va désormais être entrainé par Laurent Puigségur. Vainqueur de la Ligue des champions en 2003, l’homme de 48 ans était le sélectionneur des jeunes féminines de l’équipe de France depuis 2006. Il espère insuffler un nouveau souffle au sein d’un collectif qui va énormément changer cet été.

La capitaine change de rade

Laurène Catani est LA figure du TSCVHB. Formée au club, la Marseilleilaisse jouait sous les couleurs de son équipe de coeur depuis 2011. Mais à 29 ans, la demi-centre voulait se lancer dans une nouvelle aventure. Et c’est du côté de Brest qu’elle va poursuivre sa carrière. Un vrai chamboulement pour celle qui a toujours vécu dans le sud de la France et qui va être une joueuse de complément au sein du collectif breton. Contactée par nos soins pendant le confinement, la principale intéressée quitte Toulon sans pouvoir dire au revoir à ses supporters : « C’est la pire sortie possible. » Mais elle s’est aussi projetée sur la suite avec les coéquipières d’Ana Gros : « J’ai envie d’exister et de gagner avec cette équipe. La perspective de jouer la Ligue des champions est aussi quelque chose d’exceptionnel. Je ne vais pas là-bas juste pour faire de la figuration. »

Un mercato bien agité

Si d’après Laurène Catani, « Chloé Bulleux pourrait reprendre le capitanat », le nouvel entraîneur de Toulon aura du pain sur la planche avec de nombreuses arrivées pour combler les départs. Siraba Dembélé, autre joueuse majeure du TSCVHB, s’est engagée avec Bucarest. Un départ pas programmé d’avance comme elle nous l’avait confié il y a quelques semaines et qu’il a fallu combler. Marine Dupuis, meilleure buteuse de la LBE 2019-2020 sur penalty, débarque dans le Var après de nombreuses années passées à Besançon.

L’aillière droite allemande Maike Schirmer a aussi signé avec Toulon tout comme Amandine Balzinc, l’ancienne gardienne de Mérignac, qui viendra remplacer Léa Serdarevic, partie au Paris 92. Ophélie Tonds, Camille Mandret et Anna Berger Wierzba arrivent respectivement de Plan-de-Cuqes, Aunis (D2) et de la première division danoise. Tout ce beau monde devra être complémentaire et se montrer plus juste offensivement pour venir renforcer un effectif qui visera les play-offs la saison prochaine. L’occasion donc pour Toulon de démarrer une nouvelle ère avec des recrues de qualité.


Photo à la Une : (@TSCVHB)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer