Football

Coupe du monde 2023 : Le Japon se rétracte

Ce lundi, le Japon a décidé de retirer sa candidature pour la Coupe du monde 2023. Le pays hôte sera dévoilé le 25 juin prochain à la suite du conseil de l’instance internationale.

Suite au renoncement du Brésil le 9 juin dernier, le gouvernement japonais a également pris la décision de se rétracter. Dans un communiqué paru ce lundi, L’Association japonaise de football (JFA) a évoqué les raisons de cet abandon. Durant ces vingt dernières années, le Japon a été hôte d’un grand nombre de compétitions. La Coupe du monde 2002 et la Coupe du monde des clubs ont permis au Japon de construire un grand nombre de stades avec une capacité importante. De ce fait, la candidature japonaise était l’une des plus privilégiées. Néanmoins, la décision de rétraction est belle est bien définitive. « Il va sans dire que la diffusion et le développement du football féminin dans le monde sont naturels, mais le coparrainage, qui permet d’organiser des compétitions à grande échelle dans plus de pays, est devenu une tendance mondiale ces dernières années. » C’est ce qu’a annoncé Kozo Tajima, président de la Japan Football Association.

Le pays hôte dévoilé dès le 25 juin

Comme l’avait annoncé la FIFA le 15 mai dernier, le pays hôte du prochain mondial sera dévoilé après le prochain conseil de l’instance internationale le 25 juin. Cela se jouera donc entre le duo Australie – Nouvelle-Zélande et la Colombie. « S’il devient la première Coupe du Monde Féminine de la FIFA en Amérique du Sud ou dans l’hémisphère Sud, ce sera un énorme avantage en termes de diffusion. » A l’heure actuelle, l’association Australie – Nouvelle-Zélande est favorite. En effet elle comptabilise une note de 4,1 contre 2,8 pour la Colombie.


Photo à la Une : (@FIFA.com)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer