FootballFootball : Championnats étrangers

Football : Orlando Pride (USA) renonce à la Challenge Cup après des cas de coronavirus

Le club américain a annoncé ce lundi qu’il ne participerait pas à la Challenge Cup après la détection de plusieurs cas de coronavirus au sein du club. Le tournoi, créé par la Ligue nord-américaine (NWSL) pour marquer le retour à la compétition après la pandémie de COVID-19, doit débuter le 27 juin prochain dans l’Utah.

10. C’est le nombre de cas positifs au covid-19 détectés au sein du Orlando Pride. Le club floridien a dû déclarer forfait pour la Challenge Cup, à six jours de son premier match face aux Red Stars de Chicago. Les six joueuses et quatre personnes du staff testées positif ont été mises en quarantaine. « Alors que nous étions tous ravis de voir le Orlando Pride sur le terrain ce week-end, notre priorité est maintenant de nous assurer que nos joueuses et notre personnel récupèrent en toute sécurité et de fournir tout le soutien partout et de toutes les manières possible », a déclaré la vice-présidente exécutive du club, Amanda Duffy.

Un protocole sanitaire strict pour le tournoi

Lorsque la crise sanitaire avait stoppé les sports collectifs aux États-Unis il y a trois mois, les joueuses de NWSL étaient encore en pré-saison. Le match entre les Portland Thorns et North Carolina Courage, qui doit ouvrir le bal ce samedi 27 juin, marquera donc le début de la saison pour les joueuses. La compétition doit s’étirer jusqu’au 26 juillet et se déroulera à Herriman dans la banlieue de Salt Lake City (Utah), mettant aux prises les huit équipes restantes de NWSL. Les organisateurs ont prévu des mesures de sécurité sanitaire strictes : tests pour les joueuses, les staffs et les officiels 48 heures avant le départ pour Herriman puis à l’arrivée, mais aussi des tests réguliers pendant le tournoi. Enfin, il n’y aura pas de temps additionnel et les matchs de phase finale se joueront aux tirs au but en cas de match nul au terme du temps réglementaire.

Le forfait d’Orlando est un nouveau coup dur pour la Ligue nord-américaine de football féminin après ceux de deux stars. En effet Megan Rapinoe, par crainte du coronavirus, et Carli Lloyd, blessée au genou gauche, on déjà annoncé qu’elles ne participeraient pas au tournoi.


Photo à la Une : (@Jamie Smed)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer