HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Bilan – LBE : Bourg-de-Péage pense déjà à demain

Le Sport au Féminin revient chaque semaine sur la saison d’un club de Ligue Butagaz Énergie. Place ce samedi à l’année de Bourg-de-Péage, neuvième du dernier exercice.

Après avoir terminé onzième du dernier Championnat de France et de s’être sauvé en LBE lors des playdowns, Bourg-de-Péage a cette année pas eu besoin de disputer ces matchs décisifs pour ne pas descendre en terminant pourtant neuvième. Cela est dû à l’arrêt précipité d’une saison pas comme les autres où aucune équipe n’a été reléguée et deux ont été promues. Les Péageoises auraient même peut-être pu espérer mieux, car elles étaient à trois points du top 8, qualificatif pour les play-offs de fin de saison.

Bourg-de-Péage avait la pire attaque de l’élite

Au terme des dix-neuf journées de championnat disputées, les joueuses de Camille Comte ont marqué 443 buts. Un total assez famélique et qui fait d’elles la pire équipe offensive de l’élite. Et pourtant, les Péageoises possédaient la dixième meilleure marqueuse de la LBE avec Hanna Prastardottir. Sur le départ, l’Islandaise a inscrit 84 buts cette année. Soit près de 20% du total de son équipe. En difficulté dans ce domaine tout au long de cet exercice 2019-2020, les coéquipières d’Aminata Sow auront trop pêché dans la finition et leur défense de qualité ne leur aura pas permis de faire mieux que cette neuvième place. Même si elles avaient réalisé un exploit du côté de Metz.

Un nul ramené des Arènes

Chez le champion de France, présent au dernier Final Four de la Ligue des champions, Bourg-de-Péage aura réussi un très gros coup. Nous sommes le 12 novembre 2019 et c’est le moment choisi par les Drômoises pour faire le match parfait. Ou presque. Après trente premières minutes de jeu exaltantes, les visiteuses mènent de cinq unités (16-11) sur le terrain de Metz. Incapable de développer leur jeu offensivement, les coéquipières de Grâce Zaadi réussissent finalement à obtenir les deux points du match nul contre une formation de Bourg-de-Péage qui aura réussi à inscrire 31 buts à une équipe taillée pour gagner la Ligue des champions. Ce nul (31-31) restera le vrai temps fort d’une saison faite de hauts et de bas pour les Péageoises. Qui auront battu Besançon, Dijon et deux fois Chambray et Mérignac. Ainsi que fait match nul face à Toulon.

Un mercato déjà bouclé

Bourg-de-Péage ne pourra plus compter la saison prochaine sur Hanna Prastardottir, la meilleure joueuse de son équipe. Léa Lacroix et Maud-Eva Copy quittent aussi la Drôme tandis que les dirigeants du club ont réussi plusieurs gros coups. Marta Mangué, l’expérimentée Espagnole qui évoluait depuis plusieurs saisons à Brest débarque tout comme l’internationale brésilienne Alexandra Do Nascimento. Deux joueuses très expérimentées qui pourront accompagner cette jeune équipe pour vivre des jours meilleurs dès la saison prochaine. Léna Grandveau, Claudine Mendy et la Danoise Fie Woller. De quoi permettre aux joueuses de Camille Comte de tenter de filer en play-offs lors du prochain exercice.


Photo à la Une : (@Bourg-de-Péage)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer