HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Bilan – LBE : Dijon, une équipe en progression et en transition

Le Sport Au Féminin revient chaque semaine sur la saison d’un club de l’élite du handball français. Zoom ce samedi sur la JDA Dijon, huitième du dernier exercice.

Dixième de l’exercice 2018-2019, la JDA Dijon a réussi à faire mieux cette année en prenant la huitième place. Logiquement qualifiées pour les play-offs, les Dijonaises n’ont pu accéder à cette phase en raison de l’arrêt précipité du Championnat de France. Les joueuses de Christophe Mazel, arrivé en début d’année, avaient pour objectif de mieux faire dès cette saison. Et ce fut le cas même s’il y a forcément un petit goût d’inachevé de ne pas avoir pu, potentiellement, affronter Brest en quart de finale pour le titre de champion de France.

Une victoire de prestige face à Brest

Après un début de saison très compliqué avec quatre défaites en autant de matches, la JDA Dijon a enchaîné par quatre victoires en cinq journées dont une forcément un peu plus spéciale. Dix jours après un lourd revers sur le terrain de l’OGC Nice (26-34), les coéquipières de Julie Dazet s’étaient très vite remobilisées pour créer la sensation de la neuvième journée de championnat. À domicile face à une équipe de Brest loin d’afficher son meilleur niveau pendant soixante minutes, les Dijonnaises avaient réussi à faire tomber les Bretonnes. Et de quelle manière. En s’imposant de huit unités (27-19), les Bourguignonnes avaient affiché un très beau niveau de jeu collectif. Mais malheureusement pour elles, la suite a été moins reluisante avec deux défaites à Bourg-de-Péage puis face à Nantes.

Dijon, une équipe de coups

Vainqueur de Brest en début de saison, la JDA Dijon a alterné le bon et le moins bon. Largement défaites par Toulon lors de la première journée (24-33), les Dijonaises ont quand même battu Besançon dans sa salle (29-25) puis Fleury le 12 janvier dernier au terme d’un match accroché (31-27). Une équipe de Fleury qui a terminé quatrième de la saison et qui fait partie des très belles surprises de cet exercice. La preuve de l’homogénéité grandissante de ce championnat et qui montre la qualité, par moment, du collectif de Christophe Mazel. Celui qui affirmait à son arrivée : « Notre ambition sportive à moyen terme sera de grimper dans la hiérarchie, afin de s’installer dans la première partie du classement » a été suivi par ses joueuses qui devront cependant se montrer plus régulières. Dixièmes l’année dernière, huitième cette fois-ci, la progression est bien présente pour des joueuses qui ont aussi accroché le Paris 92 (28-28). Et qui possédaient par contre l’une des pires défenses de l’élite.

Un été de transition

La JDA Dijon va vivre un été mouvementé. Avec les départs notables de Déborah Kpodar (Nantes)Julie Dazet (Mérignac)Dyénaba Sylla (Nantes)Barbara Moretto (Nice) et Kimberley Bouchard (Nice). Ces cinq joueuses avaient un vrai rôle à jouer cette saison et elles ont décidé de changer d’air. Dans le sens des arrivées, Claire Vautier, la nouvelle pépite tricolore débarque en Bourgogne tout comme notamment Carmen Campos, Élise Delorme et Celine Sivertsen. Cette dernière évoquait récemment son « rêve de jouer en France ». Autant dire que le mercato de la JDA Dijon est très avancé et il faudra désormais bien effectuer cette transition afin de continuer à progresser la saison prochaine. C’est en tout cas le souhait de Christophe Mazel, de son staff, de ses joueuses, mais aussi des supporters !


Photo à la Une : (@JDADijon)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer