FootballFootball : D1 Arkema

Bilan – D1 Arkema : Fleury, dans ses standards

Depuis le lundi 1er juin et jusqu’à la fin du mois août, Le Sport au Féminin revient sur la saison de D1 Arkema. Zoom pour ce sixième volet sur le septième du dernier exercice, le FC Fleury 91.

Cinquième du championnat au mois de novembre, le club de l’Essonne s’est vu obligé de remplacer son entraîneur Habib Boumezoued. L’ancien coach du FC Metz, David Fanzel, a finalement réussi à placer Fleury en première partie de tableau.

Une défense encore trop friable

Malgré une saison plus ou moins à la hauteur des attentes, Fleury aurait pu faire encore mieux. Si les joueuses de David Fanzel n’ont pas pu prétendre à plus, c’est en partie à cause de leur défense, encore trop perméable. Avec près de deux buts encaissés par match (30 au total en 16 journées), Fleury pointe seulement à la septième place des meilleures défenses du championnat. Quatre contre Bordeaux, trois contre Montpellier, six contre l’Olympique Lyonnais… le club de l’Essonne a encaissé beaucoup trop de buts pour espérer viser plus haut en D1 Arkema. Cette fragilité peut éventuellement s’expliquer par le manque de bouteille de certains éléments de l’arrière-garde floriacumoise. Mais le club ne pourra que progresser en ayant plus d’expérience la saison prochaine.

Quelques changements à la trêve

À la mi-saison et alors que le club pointait à la cinquième place, ce dernier a initié quelques changements. En poste depuis mars de l’année dernière, Habib Boumezoued est parti du côté des garçons afin de remplacer Nicolas Dupuis. Ancien coach du FC Metz, David Fanzel a donc retrouvé la D1 Arkema en devenant le nouveau coach du FC Fleury. Avec lui, le technicien messin a ramené plusieurs joueuses. Les internationales danoises Rikke Sevecke, Stine Larsen et Cecile Sandvej ont posé leurs valises en région parisienne. Fleury a également annoncé l’arrivée de l’ancienne Montpelliéraine Laetita Philippe en provenance de Rodez. Petit à petit, la gardienne s’est imposée dans les cages de Fleury en disputant onze matchs.

Une équipe meilleure loin de chez elle

En seize journées disputées, Fleury aura connu la victoire à six reprises. Le plus étonnant c’est que sur ces six succès, cinq ont eu lieu loin de l’Essonne. Ce résultat fait du FC Fleury la cinquième meilleure formation de D1 Arkema à l’extérieur. Les joueuses de David Fanzel s’étaient notamment imposées face au Stade de Reims à Auguste Delaune grâce à un but de Melvine Malard à la 76e minute. Le club l’avait également emporté deux buts à zéro face au FC Metz en novembre 2019. Kelly Gadéa et Marina Makanza s’étaient illustrées ce soir-là.

Faire mieux la saison prochaine ?

Le club de Fleury a d’ores et déjà annoncé un départ, celui de Kelly Gadéa. Arrivée de Marseille en 2018, la nouvelle destination de la Nîmoise n’a pas été annoncée. Depuis plusieurs saisons, le FC Fleury végète entre la septième et la huitième place. Pourtant, sur certaines séquences de jeu cette saison, le club a montré qu’il pouvait peut-être espérer mieux dans les années à venir. Pour progresser, une certaine stabilité sera nécessaire. L’année prochaine David Fanzel devrait être conservé. Le technicien pourra donc se façonner un effectif à son image et préparer au mieux la saison de son club. Si l’on ajoute à cela un travail sur la défense pour encaisser moins de buts, la saison prochaine pourrait bien être celle de l’affirmation de Fleury. Surtout que ce dernier a déjà officialisé plusieurs arrivées dont celle de Julia Spetsmark.


Photo à la Une : (@Fleury91)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer