BasketBasket : LFB

Bilan – LFB : La Roche Vendée, une mauvaise série qui a coûté cher

Depuis le mercredi 3 juin et jusqu’à la fin du mois août, Le Sport au Féminin revient sur la saison de LFB. Zoom pour ce cinquième volet sur le septième du dernier exercice, la Roche Vendée Basket Club.

Après un début de saison en fanfare, les Vendéennes ont dû se relever d’une longue série de défaites qui les aura minées au classement. Qualifiées pour la prochaine Eurocoupe, les joueuses du RVBC ont tout de même montré quelques jolies choses cette année.

Une série infernale

En début de saison, La Roche Vendée impressionne. En quatre rencontres, les filles d’Emmanuel Body s’imposent à quatre reprises (contre Villeneuve d’Ascq, Bourges, Charnay et Basket Landes). Le club semble bien parti pour faire une très belle saison. Pourtant, les supporters vendéens vont très vite déchanter. C’est simple, entre le 5 janvier et le 8 mars, La Roche Vendée a subi huit revers d’affilée, une série qui a fait très mal. Heureusement, le club a pu se relever notamment grâce à sa meilleure marqueuse cette saison, l’arrière américaine Jasmine Bailey (12,8 points en moyenne par match). La Française Caroline Heriaud finit elle meilleure passeuse (3,6 points par match).

Des motifs de satisfaction tout de même

Même si elle a vécu des moments difficiles, La Roche Vendée peut se satisfaire de certains aspects de son jeu cette saison. En terme offensif, le club de Philippe Provost a fait bonne figure. Avec une moyenne de 72.75 points par match, le RVBC pointe à la cinquième place des meilleures attaques du championnat. Offensivement toujours, le club vendéen est l’équipe qui aura pris le plus de rebonds offensifs cette année (13 rebonds par match en moyenne). Enfin, le RVBC est également bien placé au classement des fautes provoquées. Avec une moyenne de 20 fautes provoquées par match, les joueuses de La Roche Vendée étaient difficiles à rattraper cette saison.

Un effectif rajeuni la saison prochaine ?

Le club prépare déjà la saison prochaine. Le RVCB a d’ores et déjà annoncé l’intégration dans son groupe professionnel de Louise Preneau. Formée par La Roche, la jeune meneuse n’a cessé d’impressionner avec les U15 vendéennes. Elle avait fait ses débuts en Eurocoupe contre Liège cette saison (victoire 74-58 des Vendéennes). Autre pépite du centre de formation, Meg Pedroso fera également partie du groupe professionnel la saison prochaine. Joueuse très prometteuse, sa progression a malheureusement été freinée par des blessures. Les deux joueuses continueront d’évoluer en réserve, mais auront de réelles opportunités de jeu l’année prochaine.

Le club a déjà réalisé quelques bons coups

La Roche-sur-Yon a visiblement analysé sa saison et a déjà commencé à se renforcer en vue de la prochaine. Le club a officialisé l’arrivée de plusieurs joueuses. L’arrière internationale tricolore Ornella Bankolé s’est engagée avec le RVBC en provenance de Montpellier. Après deux ruptures des ligaments croisés, la vice-championne d’Europe en 2019 vient donc se relancer en Vendée. En seulement 19 minutes de jeu la saison passée elle aura tout de même tourné à 6,9 points. Cette arrivée s’ajoute à celles de l’Américaine Kristina Higgins (Cegled) et de l’Américano-jamaicaine Tiffany Clarke (UF Angers).


Photo à la Une : (@FIBA Basketball)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer