FootballFootball : Division 2

Objectif D1 Arkema : FC Nantes

À deux mois de la reprise de la D2F le 6 septembre prochain, plusieurs équipes sont candidates à la montée en première division. Focus ce jeudi sur le FC Nantes.

Club historique du football français chez les garçons avec huit titres de champion de France, le FC Nantes voit son équipe féminine – créée en 2012 – progresser d’années en années, avec l’ambition d’aller chercher une place dans l’élite : « Waldemar Kita, le président, est porteur du projet car il a cette envie d’avoir son club en D1 » a déclaré l’entraineur de l’équipe nantaise Tanguy Fetiveau.

Une ascension éclair

L’objectif est de continuer sur la lancée sur laquelle le club est depuis 2014, année des débuts de l’équipe senior avec 5 montées en 6 saisons disputées. Les Canaries ont terminé en tête de D3, D2, D1 (district) et Régional 2. Elles finiront également deuxièmes de Régional 1, ce qui leur a offert le droit de disputer les barrages d’accession en D2, qu’elles passeront avec brio. Elles termineront quatrièmes de la dernière saison, arrêtée prématurément à cause de la pandémie du Covid-19 (il restait six journées à jouer). L’ambition est cette année d’aller chercher cette place en D1 et le club met tout en oeuvre pour remplir cet objectif et continuer de grandir.

Un mercato ambitieux

Nous sommes début juillet et le mercato nantais est déjà terminé. Fini les galères et la panique des derniers jours de la période des transferts. L’effectif sera au complet pour la reprise de l’entraînement qui s’effectuera le 27 juillet prochain. Les Nantaises accueilleront dans le groupe six nouvelles recrues.

La première d’entre elles, Anaïs Ribeyra. Une sériale buteuse de 28 ans qui a marqué 15 buts en 15 matchs la saison dernière avec son club d’Yzeure dans le groupe B de la D2. Rapide et percutante, elle apportera tout son sens du but et son instinct de tueuse au FC Nantes. Charlotte Logéré, la défenseure centrale est la touche expérience de ce mercato. À 25 ans, elle a déjà disputé 150 matchs D1 Arkema, avec l’AS Saint-Étienne et Guingamp. Elle compte même une sélection en équipe de France en 2017, mais sort d’une saison blanche à cause d’une grave blessure au genou. Espérons pour les Nantaises qu’elle va vite retrouver son rythme et sa solidité pour aider cette équipe à monter en première division. Le petit gabarit Aurélie Gagnet (1m59) s’est engagée libre avec le FC Nantes. Grande partisane de la montée du Havre en D1, la latérale aura à coeur d’aider les Canaries à faire de même l’an prochain. La gardienne polonaise Kinga Szemik est la seule recrue étrangère du mercato nantais. Arrivée en provenance des États-Unis, elle effectuera à 22 ans ses débuts professionnels en France, elle qui ne jouait que dans un championnat universitaire Outre-Atlantique. Les deux dernières recrues sont Margaux Bueno (25 ans), milieu de terrain de Rodez et Pauline Dhaeyer (24 ans), défenseure en provenance d’Issy.

Le FC Nantes jouit d’une équipe qui compte jeunesse et expérience. Le parfait mélange ? Premiers éléments de réponse le 6 septembre lors de la première journée de championnat. Une chose est sûre, le coach ne cache pas son ambition : « Le club serait satisfait de monter l’an prochain, mais même si ce n’est pas le cas, le FC Nantes arrivera en D1 dans une échéance assez courte« . Mais avant cela les Nantaises affronteront en amical Le Havre fraîchement promu en D1, Orléans, Saint-Étienne et Soyaux, pour se mettre en jambes et préparer au mieux une saison qui peut s’annoncer historique pour le club de la Loire.


Photo à la Une : (@FCN – Arnaud Duret)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer