HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Emmanuel Mayonnade : « Cette crise nous a fait prendre conscience que ce sont les supporters qui nous font vivre »

Dans un interview pour France.tv Sport, Emmanuel Mayonnade, entraîneur du Metz Handball depuis 2015, est revenu sur la reprise de l’entraînement, sur l’annulation du Final 8 de la Ligue des Champions et sur les difficultés rencontrées et attendues.

Après quatre mois d’arrêt, le Metz Handball a débuté sa préparation en vue d’un retour à la compétition finalement repoussé à la suite de l’annulation du Final 8 de Ligue des Champions. Le club entraîné par Emmanuel Mayonnade débutera sa saison par le championnat de France, dont le calendrier a été dévoilé récemment. Par conséquent, la préparation est rallongée et les dix prochaines semaines vont devoir être organisée de manière différente. Selon le sélectionneur des Pays-Bas, le groupe messin « a vraiment été très déçu […]. Outre l’aspect financier très important surtout par les temps qui courent, on s’imaginait vivre une préparation boostée par cet événement ».

Avec du recul, Emmanuel Mayonnade se satisfait d’avoir autant de temps pour préparer son équipe avant le retour sur les terrains. D’autant plus que le Metz Handball repart « presque d’une page blanche ». Nombreuses sont les joueuses-cadres qui ont quitté le club ces dernières semaines (Grace Zaadi, Laura Glauser, Laura Flippes, Xenia Smits entre autres), alors que d’autres sont arrivées : « Cette reprise est placée sous le signe de la nouveauté, de la légèreté et de l’insouciance. On doit apprendre à se connaître. »

Après une longue semaine rythmée par les tests physiques et médicaux, l’équipe messine s’est remise au travail, entre musculation, course et quelques petites séances de handball. Sans précipitation aucune, le champion du Monde avec les Pays-Bas déclare : « On y va très progressivement et patiemment en essayant d’éviter aux joueuses tous les risques possibles. »

Financièrement, une reprise restrictive et avec craintes

Même s’il est un peu tôt pour dresser un bilan des pertes financières et des dégâts engendrés à la suite de la pandémie de coronavirus, Emmanuel Mayonnade, en collaboration avec son président, a pris la décision de ne pas faire de stage d’avant-saison en dehors de celui organisé à Metz : « Partir cinq-six jours avec dix-huit joueuses ça fait vite cher ». Une décision que l’entraîneur juge nécessaire voire obligatoire, même si « par rapport à la nouveauté du groupe, pouvoir passer quelques jours ensemble dans un autre contexte que celui de l’entraînement habituel aurait été bénéfique. »

« S’il fallait reprendre à huis-clos, on pourrait tout arrêter parce que jamais on n’arriverait à subvenir à nos dépenses sans rentrée d’argent liée à la billetterie. »

Emmanuel Mayonnade

« J’ai un peu peur que s’il y a un choix à faire entre le sport masculin et le sport féminin, nous soyons défavorisés », avoue Emmanuel Mayonnade. Alors que le Final 4 de la Ligue des Champions masculine a rapidement été reporté, celui des filles a été annulé alors que d’autres possibilités auraient pu être envisagées. Alors qu’il a organisé plusieurs réunions avec ces joueuses, le coach de Metz lance un message fort aux supporters du club et du handball féminin en général : « On a la volonté cette saison d’être plus proches de nos supporters qu’on ne l’a jamais été. Parce que cette crise nous a vraiment fait prendre conscience que ce sont eux qui nous font vivre dans le handball féminin. Même une reprise avec un siège occupé sur deux serait très problématique pour nous. »


Photo à la Une : (©LFH)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer