Divers

Tennis de table : Ludovic Remy nouveau capitaine et sélectionneur de l’équipe de France féminine

Avec la nomination d’un nouveau visage à la tête de l’équipe de France féminine, la Fédération Française de Tennis de Table (FFTT) montre sa volonté d’anticiper l’arrivée des Jeux Olympiques de 2024 en France.

Ludovic Remy nominé à la tête de l’équipe de France féminine séniors de tennis de table, la décision n’est qu’une suite logique. L’ancien joueur des championnats de PRO A et de PRO B au club de Metz TT, octuple champion de Lorraine, occupe également, depuis plusieurs années maintenant, différents postes dans le coaching. Ludovic Remy a notamment eu la responsabilité du Pôle Espoirs Lorraine garçons et de l’équipe PRO B masculine. C’est ensuite auprès des filles du Pôle France de Nancy qu’il s’investit en tant que responsable entraînement et Capitaine de l’équipe de France féminine des moins de 15 ans. L’année passée, il était responsable des moins de 21 ans et Espoirs féminines. Il a notamment obtenu de très bons résultats au cours de ces deux dernières fonctions, notamment aux championnats d’Europe U21. Les « Bleuettes » y avaient décroché quatre médailles.

C’est désormais aux commande de l’équipe féminine séniors qu’il va devoir réitérer ses bonnes performances, en vu notamment des prochains évènements olympiques. Le tacticien de 45 ans va donc avoir la lourde tâche de préparer un groupe d’une quinzaine de joueuses. Une mission qui va débuter le 22 juillet avec un stage à Matemale, en Occitanie. Les Bleues enchaîneront avec un stage à Vittel du 3 au 13 août prochain.

Les réactions à la suite de cette nomination

Rozenn Jacquet-Yquel, directrice de la haute performance à la FFTT : « Les compétences et les savoir-faire de Ludovic validés par des résultats positifs qu’il a su obtenir avec ses équipes cadettes et U21, ont légitimé sa nomination pour ce nouveau poste ; il est aussi un meneur, quelqu’un qui a les savoir-être pour occuper ce poste, exemplaire, humain à l’écoute, il fait preuve de générosité et d’équité ; ce sont tous ces éléments importants, corrélés à une forte ambition de réussite avec l’équipe féminine qui font de sa nomination une décision logique dans un contexte ciblant prioritairement les échéances olympiques à venir de TOKYO et surtout de PARIS 2024. »

Ludovic Remy : « Je souhaite remercier la Fédération pour sa confiance dans l’accompagnement de la filière féminine et ses projets. La Fédération donne aujourd’hui les moyens aux joueuses et au staff de pouvoir performer et d’écrire de nouvelles belles pages du ping français grâce à un collectif fort. Il faudra naturellement de nombreux ingrédients : du travail, de la détermination et de la confiance. Nous sommes toujours dans une situation sanitaire compliquée avec un calendrier qui reste instable. Mais nous sommes impatients, les joueuses et le staff, de reprendre le chemin des compétitions pour performer. »


Photo à la Une : (©DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer