BasketBasket : WNBA

La WNBA refuse de dispenser Elena Delle Donne, pourtant atteinte de la maladie de Lyme

Jouer malgré sa maladie ou ne pas jouer et ne pas toucher son salaire ? La star américaine Elena Delle Donne se trouve dans une situation plus que délicate, aussi bien sur le plan de sa santé que sur le plan financier.

Malade oui, jugée « à haut risque », non. Elena Delle Donne, star du basketball américain, va devoir faire un choix cornélien à la suite de la décision de la WNBA. Depuis 2008, l’intérieure est atteinte de la maladie de Lyme, infection bactérienne transmise à l’homme par piqûre de tiques. La championne et MVP de la Ligue en 2019 a demandé une dispense pour la saison 2020. Dans ce cas-là, la ligue américaine de basket a mis en place un système disant que, si une joueuse peut justifier son absence pour une raison médicale valable qui pourrait être risquée face au Covid-19, alors elle serait dispensée mais toucherait malgré tout son salaire.

Pourtant, le combat mené par Elena Delle Donne contre la maladie depuis 12 longues années n’est visiblement pas reconnu par la ligue. Le panel indépendant de médecins de la ligue et du syndicat a jugé que son cas n’est pas « à haut risque et elle devrait être autorisée à jouer dans la bulle ». La maladie de Lyme n’est donc pas considérée comme un facteur de risque face au Covid-19. Ce qui place la joueuse de 30 ans dans une situation complexe.

Santé ou salaire ? « EDD » réfléchit encore

Si Elena Delle Donne décide, malgré le refus de la WNBA, de ne pas prendre part à la saison qui débute le 25 juillet prochain, elle ne toucherait pas le moindre centime de son salaire qui s’élève à 215 000 dollars la saison. La joueuse des Washington Mystics s’est exprimée via un communiqué relayé par ESPN : « J’ai donc la permission de jouer dans la bulle. J’adore mon équipe, on a fait une incroyable saison l’année passée et je veux jouer ! La question, c’est celle de la bulle : est-ce sûr pour moi ou non ? Mon médecin personnel, qui me suit pour ma maladie depuis des années, m’a conseillé d’éviter car je serais à risque et je pourrais avoir des complications. »

Erin Kane, agent d’Elena Delle Donne, a également déclaré quelque mot sur cette situation qu’il caractérise d’« incroyablement difficile » : « Qu’elle ne vienne pas est toujours une possibilité. Comme beaucoup, elle doit faire un choix entre ce qu’il y a de mieux pour elle du point de vue de sa santé mais aussi financier, pour elle et sa famille. »

Elena Delle Donne a, pour conclure, expliqué sa volonté d’en parler avec sa compagne et son médecin avant d’apporter une réponse définitive qui devrait tout de même arriver « très prochainement » selon elle.


Photo à la Une : (©DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer