AthlétismePortrait

Mélina Robert-Michon, reine tricolore aux mains d’argent

Retour sur les figures emblématiques qui ont marqué l’histoire du sport féminin français. Focus aujourd’hui sur Mélina Robert-Michon, la lanceuse de disque Française, qui fête ses 41 ans aujourd’hui.

Mélina Robert-Michon est née il y a tout juste 41 ans, le 18 juillet 1979. Elle a su se faire un nom au sein l’athlétisme français malgré sa discipline qui n’est pas la plus populaire des sports phares des Jeux Olympiques. Le tout grâce une longue et belle carrière, régulière et pleine de médailles.

La révélation

Lors des championnats du monde juniors à Annecy en 1998, Mélina Robert-Michon n’a que 19 ans, et ne pratique le lancer du disque que depuis trois ans. Mais avec son entraineur de toujours, Serge Debié, Mélina a déjà tout pour réussir. Elle va durant ces championnats du monde ramener la première médaille mondiale à la France dans cette discipline depuis Micheline Ostermeyer et Jacqueline Mazéas en 1948. 50 ans de disette, et la native de Voiron surgit avec un jet à 55,01m qui lui permet de prendre la médaille d’argent.

En juin 2000, elle devient détentrice du record de France avec une marque à 62,08m, record qu’elle détient toujours aujourd’hui mais qu’elle améliore d’année en année. Il s’élève désormais à 66,73m, lui qui a été établi lors des JO de Rio en 2016. Elle participe à sa première finale Olympique à Pékin en 2008 où elle terminera 7ème du concours, et sera 5ème à Londres en 2012. Mélina Robert-Michon se rapproche des podiums…

La surprise

Lorsqu’elle arrive aux championnats du monde à Moscou en 2013, la Française n’a toujours pas gagné une seule médaille en compétition internationale en séniors. Mais en ce 11 août 2013, Mélina Robert-Michon va changer de dimension. Elle va frapper fort à son troisième essai avec un jet à 65,13m…puis très fort lors de son sixième et dernier essai en envoyant le disque très loin dans le stade de Loujniki : 66,28m ! Elle pulvérise son propre record de France d’un demi-mètre. La voilà médaillée d’argent et enfin lancée, après plus de dix ans au haut niveau. Elle remportera à la fin de la saison le titre honorifique d’athlète Française de l’année. L’argent, c’est le métal qu’elle glanera de nouveau l’année suivante lors des championnats d’Europe à Zurich.

La consécration

À 37 ans, Mélina Robert-Michon participe à ses cinquièmes Jeux Olympiques. Elle est lors de la finale, la plus âgée du concours. Avec un lancé à 66,73m, elle bat le record de France (qui court toujours) et met la pression sur ses adversaires. Seule la Croate Sandra Perkovic fera mieux avec 69,21m. La jubilation est immense pour la Française, elle est vice-championne olympique et pour elle, ça n’a pas de prix : « Un record de France en finale, ça a de la gueule. J’ai été deuxième aux mondiaux, deuxièmes aux championnats d’Europe, mais deuxième aux JO, c’est au-dessus de tout. c’est la seule médaille, la vraie. »

Forte de sa médaille d’argent olympique, la Française débarque à Londres pour les mondiaux de 2017 avec un nouveau statut et va devoir l’assumer. Mais rien n’a l’air de faire peur à Mélina. Un jet à 66,31m (la troisième meilleure performance de sa carrière) lui permet de décrocher le bronze, sa deuxième médaille en championnat du monde.

Après 18 titres de championne de France, une médaille d’argent européenne, une médaille d’argent et de bronze en championnat du monde, et une médaille d’argent Olympique, Mélina Robert Michon n’est toujours pas rassasiée. Elle devait participer à Tokyo en août à ses sixièmes Jeux Olympiques, mais la pandémie du Covid-19 en a décidé autrement. Il faudra attendre l’été 2021 pour voir la Française de 42 ans essayer d’aller chercher une dernière médaille olympique au pays du soleil levant.

Photo à la Une : (@DR)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer