Divers

Ces anciennes sportives devenues journalistes ou consultantes

Nous vous présentions il y a quelques jours les ex-footballeuses devenues consultantes à la télévision. Zoom sur quatre anciennes sportives qui font aujourd’hui partie du monde des médias.

Les sportives françaises à la retraite sont de plus en plus nombreuses sur les chaînes de télévision ou à la radio, à la présentation, consultante ou chroniqueuse…

Roxana Maracineanu, consultante avant la politique

Avant d’être ministre des sports, Roxana Maracineanu fut une immense championne de natation, puis consultante pour France Télévisions. Spécialiste des épreuves de dos, elle devient la première Française championne du monde de natation en s’imposant sur le 200m dos à Perth. Son épreuve phare puisqu’elle sera médaillée d’argent aux JO de Sydney en 2000 sur cette dernière, puis médaillée d’or et de bronze en championnat d’Europe. Celle qui prendra sa retraite en octobre 2004 glanera six médailles : deux en or, deux en argent, deux en bronze.

Trois ans après la fin de sa carrière, Roxana Maracineanu retrouve très vite du service en intégrant le service des sports de France Télévisions, mais également en travaillant sur l’Équipe TV (actuellement La chaîne l’Équipe). Elle officiera sur France Télé aux côtés d’Alexandre Boyon jusqu’en 2012, et s’arrêtera après les Jeux Olympiques. Elle sera remplacée par Frederic Bousquet, puis par celle qui a pris la relève de l’actuelle ministre des sports dans les bassins, Laure Manaudou.

Laure Manaudou, dans la vague de son idole

Laure Manaudou avait comme idole… Roxana Maracineanu. Elle a éclos aux JO d’Athènes en 2004, quelques mois avant la retraite de son aînée. Puis la voici aux micros de France Télévisions quelques années après Maracineanu. Suivra-t-elle une nouvelle fois ses traces en se lançant en politique ? Peu de chance.

Laure Manaudou restera comme une des plus grandes nageuses française de tous les temps avec la regrettée Camille Muffat. La carrière de la reine des bassins est immense. Des records du monde, d’Europe, de France. Une médaille d’or, d’argent et de bronze olympique. Triple championne du monde, huit fois championne d’Europe. Tout cela uniquement en grand bassin. C’est simple, personne ne fait pas mieux. Comment ne pas parler de Laure Manaudou sans parler de son légendaire entraîneur Philippe Lucas. C’est d’ailleurs pour cette raison que Laure Manaudou est arrivée aux micros de France Télévisions. Le groupe voulait reformer le duo iconique lors des Championnats du monde de natation 2015. Après cette première expérience réussie, elle sera reconduite avec aux Championnats du monde en 2016 et surtout lors des Jeux Olympiques à Rio. Elle sera remplacée l’année suivante par son petit frère Florent.

Philippe Lucas et Laure Manaudou (@AFP)

Céline Géraud, des tatamis aux commandes de Stade 2

Avant de devenir présentatrice de l’émission « Stade 2 » diffusée sur France 2, Céline Géraud était une championne de judo. Championne d’Europe en 1984, vice-championne du monde en 1986 chez les -61kg et championne de France en 1986 et 1987, la native de Forbach en Moselle s’est construit une belle carrière sur les tatamis. C’est pendant qu’elle était encore en activité qu’elle fut diplômée du centre de formation des journalistes.

Elle intègre par la suite le service des sports de France Télévisions en 1993 en tant que pigiste, et il faut attendre 1998 avant de la voir sur un plateau avec la co-présentation de Tout le Sport sur France 3. Elle se verra par la suite confier les commentaires du judo lors des JO de Sydney 2000. Elle rejoint TF1 en 2005 et s’éloigne du sport en se voyant confier la présentation de l’Île de la tentation. C’est en 2007 qu’elle fera son retour dans une émission sportive avec la présentation d’Automoto pendant 1 an, puis du journal de la Coupe du monde de rugby 2007. Elle reviendra en 2012 sur France Télévisions, le groupe qui l’a lancé pour présenter l’émission sportive phare de la chaîne : Stade 2. Émission qu’elle animera pendant 4 ans.

Maryse Éwanjé-Épée, bras droit de Vincent Moscato

Sur le plan sportif, Maryse n’est pas la plus connue des soeurs Éwanjé-Épée. Sa soeur Monique est championne d’Europe et triple championne de France sur 100m haies. Monique, elle, sa spécialité, c’est la hauteur. La native de Poitiers a raflé 3 médailles lors de championnats d’Europe en salle, deux en bronze et une en argent. Elle a également détenu le record de France du saut en hauteur durant 24 ans avec 1,96 m.

Ayant fait des études de journalisme durant sa carrière, la plus âgée des soeurs Éwanjé-Épée commence à écrire pour des journaux sportifs à la fin de sa carrière. Dès sa retraite annoncée en 1996, elle intègre le service des sports de Canal+ et sera au bord des pistes d’athlétisme pour interviewer les athlètes lors des JO d’Atlanta. Elle rejoindra en 2003 RMC Sport avec le même rôle. Mais c’est à la radio que Maryse sera la plus présente. Elle intègre en 2008 l’équipe du « Moscato Show » (actuellement « Super Moscato Show ») sur RMC, aux côtés notamment de Vincent Moscato et d’Éric Di Meco. Émission pour laquelle est elle aujourd’hui toujours chroniqueuse quotidiennement.


Photo à la Une : (@FranceTV)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer