BasketBasket : WNBA

WNBA : Le beau geste de Kyrie Irving envers les absentes de la saison

Plusieurs joueuses de la Ligue féminine nord-américaine ont décidé de ne pas prendre part à la saison pour des raisons sanitaires ou sociales. Elles pourront bénéficier d’une aide financière du meneur des Brooklyn Nets, qui a décidé de leur allouer 1,5 millions d’euros.

Quand l’un des meneurs les plus solistes de la planète NBA délivre une passé décisive comme celle-ci, ça fait forcément parler. A travers l’initiative KAI Empowerment lancée ce lundi, Kyrie Irving a décidé de venir en aide financièrement à ses homologues féminines. Une enveloppe de 1,5 millions d’euros va permettre à celles qui ont décidé de ne pas jouer la saison WNBA de voir venir. Comme annoncé précédemment par la Ligue, les absentes de la saison 2020 ne seront pas rémunérées, un gros manque à gagner pour certaines sachant que le plus gros salaire s’élève à 215 000 dollars. Une dizaine de joueuses a préféré rester à la maison pour des raisons sanitaires ou de justice sociale. Par l’intermédiaire de Natasha Cloud et Jewell Loyd, le meneur des Nets souhaite leur venir en aide.

« Qu’une personne décide de se battre pour la justice sociale, joue au basket, se concentre sur sa santé physique ou mentale, ou simplement décide de renouer avec sa famille, cette initiative peut soutenir ses priorités et ses décisions. »

Kyrie Irving ©AP News

Plusieurs critères pour toucher l’aide financière de Irving

D’après les informations d’AP News, ce fond exceptionnel s’inscrit purement dans une volonté d’aider les joueuses en difficulté. Ainsi, celles qui perçoivent déjà d’autres aides ne pourront pas être éligibles. Elles devront également justifier leur absence. Si les raisons médicales sont invoquées, elles devront être en lien avec le Covid-19 afin de percevoir le pécule d’Uncle Drew. L’ancien lieutenant de Lebron James au Cavaliers va plus loin qu’une simple aide financière puisqu’un programme d’éducation financière pour aider les joueuses dans la gestion de leur argent sera parallèlement mis en place. Parmi les basketteuses qui n’ont pas rejoint la bulle à Bradenton (Floride), on trouve a notamment Natasha Cloud et Renee Montgomery, qui ont choisi de délaisser un temps le basket pour se consacrer à leur combat pour la justice sociale, ou encore Jonquel Jones et LaToya Sanders pour des raisons sanitaires.


Photo à la Une : (@NBA)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer