BasketBasket : WNBA

WNBA : Avec 26 unités, Bria Hartley a égalé son record de points en carrière

Meilleure marqueuse de la rencontre opposant le Phoenix Mercury et l’Indiana Fever, l’internationale tricolore n’a toutefois pas pu éviter la défaite à son équipe, mais a égalé son record de points en carrière. Retour sur sa performance majuscule.

Pour la deuxième rencontre de cette exceptionnelle saison 2020 de WNBA, Bria Hartley a littéralement pris feu, égalant son record de points en carrière. Avec pas moins de 26 unités inscrites à 4 sur 6 aux tirs à 3-points, elle a terminé meilleure marqueuse du match. À cela sont venus s’ajouter 5 passes, 3 rebonds et 2 interceptions. Une soirée décidément réussie pour l’internationale française. Du moins, individuellement. Car son équipe s’est inclinée pour la deuxième fois en autant de journées. Et ce face à une équipe contre qui les joueuses du Phoenix Mercury se sont imposées à neuf reprises lors des dix dernières confrontations. Score final : 106 à 100 pour l’Indiana Fever. La pression est d’ores et déjà sur les épaules de la franchise de Bria Hartley qui, sur une saison raccourcie de 22 rencontres, n’a plus vraiment le droit à l’erreur afin d’attraper une place en playoffs.

La franco-américaine est revenue sur ce mauvais départ : « Nous pouvons lutter contre l’adversité. Nous devons continuer à travailler pour nous améliorer chaque jour et nous espérons pouvoir remporter quelques victoires. Nous devons simplement nous assurer que nous participerons aux playoffs, et nous devrons jouer notre meilleur basket-ball à la fin de la saison. Nous n’avons pas besoin de jouer notre meilleur basket en ce moment ».

Sandy Brondello, coach du Phoenix Mercury, en a fait de même, tout en s’attardant sur les performances de Bria Hartley : « Je suis repartie avec mes starters, peut-être que j’aurais dû rester avec mon banc. Elles nous ont donné une très grande énergie. Bria a visiblement fait un très bon match. Elle est non seulement notre meilleure marqueuse et créatrice, mais elle est notre meilleure défenseur sur le ballon. Nous lui demandons beaucoup, nous avons donc besoin que les autres interviennent et l’aident.« 

Dans la même rencontre, Nia Coffey – nouvelle recrue de Lattes Montpellier (LFB) – n’a compilé que 2 points et 3 rebonds et n’a pas vraiment aidé Bria Hartley. Du côté des vainqueurs, Julie Allemand a joué une trentaine de minutes, pour un apport minimes de 2 points, 3 rebonds et 2 passes décisives.


Photo à la Une : (©Phoenix Mercury)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer