FootballFootball : Coupe de France

Coupe de France : Amandine Henry (Olympique Lyonnais) : « On est prêtes physiquements »

Jean-Luc Vasseur et Amandine Henry étaient présents en conférence de presse ce jeudi afin d’évoquer la demi-finale de Coupe de France entre Guingamp et Lyon.

Les Lyonnaises se déplacent en Bretagne pour affronter les Guingampaises dimanche afin de se qualifier pour la finale de la Coupe de France. Présent en conférence de presse, Jean-Luc Vasseur est revenu sur ce long mois de préparation : « Il y a eu de la sueur, des efforts, du plaisir aussi durant ces deux stages. Les joueuses ont été investies et sérieuses. Je n’ai pas trop vu de déchets techniques. Les prochaines échéances vont être particulières. On est déjà sur une 1/2 finale. C’est agréable de jouer au Roudourou. Ce serait bien d’avoir un peu de public. On est tenant du titre, on veut passer. » Pour la première fois, le coach de l’OL va pouvoir tester la nouvelle règle des cinq changements : « Cela peut donner la possibilité à l’adversaire de rafraîchir son équipe. Il faudra encore être patient. Les filles seront au rendez-vous physiquement mais aussi dans les intentions… L’intégration des nouvelles s’est bien faite. Les stages facilitent cela. »

Un petit point mercato a également été fait : « Il pourrait y avoir des départs mais aussi des arrivées. On travaille aussi sur nos joueuses blessées. Il y aura des délais importants pour Ada Hegerberg, Griedge Mbock, Jessica Da Silva, Manon Revelli. En septembre, l’effectif devrait être moins important. S’il y a des opportunités, on le fera. »

« J’espère qu’il y aura la qualification et la manière »

Outre le coach lyonnais, Amandine Henry était aussi présente en conférence de presse : « Les entraînements ne remplacent pas les matches malgré les amicaux. On est prêtes physiquement et on a l’envie. On n’est pas loin des 100%. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas joué donc il y a eu de l’émulation. On s’attend toujours à être détrônées. On aime bien les challenges. J’espère qu’il y aura la qualification et la manière… ». La capitaine des Fenottes a également été questionnée sur Sara Gunnarsdottir, la dernière recrue du club rhodanien : « C’est une très bonne joueuse. Je ne la prends pas comme une concurrente mais comme un atout pour l’équipe. Il faut préparer la nouvelle génération car on n’est pas éternelles. Les recrues se sont aussi très bien intégrées. Le groupe est cool, ça parle toutes les langues dans le vestiaire… » La milieu de terrain internationale est aussie revenue sur la décision de sa coéquipière Sarah Bouhaddi de faire une pause en équipe nationale : « Je respecte sa décision. Cela m’attriste un peu en tant que coéquipière car c’est une très bonne gardienne. »


Photo à la Une : (@OL)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer