Football

Pionnière du Beach Soccer féminin en Suède et infirmière, Julia Blomström a lutté contre le Covid-19

Née d’une mère infirmière et d’un père passionné de football, Julia Blomström s’est forgé un caractère et une personnalité en tirant le meilleur de ses parents.

C’est plein d’admiration que Julia Blomström s’est confiée sur ses parents au site de la FIFA. Grâce à eux, la Suédoise de 28 ans s’est forgée une vie bien remplie, entre sa passion du football et son envie d’aider les gens. Elle raconte que son père est un homme déterminé et passionné, grâce à qui elle a toujours été poussée à suivre ses rêves et à travailler dur : « Son approche de la vie a forgé mon caractère, c’est certain ». Sa mère, infirmière, a également une importance majeure dans sa vie : « J’ai toujours été fascinée par son travail et par le bien qu’elle apporte autour d’elle ».

Le football, de père en fille

« Il a lancé une équipe de Beach Soccer dans les années 1990, Vetlanda United, et il organise encore des tournois en Suède. » C’est de là que vient la passion pour le ballon rond de Julia Blomström. Une passion qu’elle a pu assouvir sous toutes les formes possibles. Elle qui pratique le football depuis l’âge de sept ans s’est également mise au Beach Soccer à partir de ses 11 ans. Depuis, elle est tout simplement devenue une pionnière de ce sport en Suède et explique : « C’est l’intensité du Beach Soccer qui m’a plu, ses exigences et solutions techniques, mais aussi tout le contexte, comme la musique et le public. […] De ce que je sais, aucune autre Suédoise ne pratique le Beach Soccer depuis aussi longtemps que moi ou a représenté des équipes suédoises en Europe aussi souvent. J’ai également remporté le championnat suédois de Beach Soccer à cinq reprises avec trois équipes différentes. »

Outre son statut de joueuse, elle a également participé à la création de trois équipes féminines de Beach Soccer et d’une équipe féminine de futsal. Dotée de la même volonté que son père, elle avoue : « J’ai toujours aimé le collectif, le sentiment de construire quelque chose ensemble, et la force et la joie que cela procure ». Julia Blomström a également signé avec le Djurgården IF, l’un des plus grands clubs de football suédois, qui est également doté d’une grosse équipe de Beach Soccer.

Des études d’infirmière et des premiers pas compliqués

En parallèle, Julia Blomström raconte avoir dû gérer sa carrière et ses projets liés au football, tout en assurant son métier de maman mais également, celui d’infirmière. Elle a en effet repris ses études à la naissance de son deuxième enfant. À peine les a-t-elle terminée qu’elle a vécu un baptême d’ampleur colossale. Travaillant dans le service chargé des épidémies et des pandémies, elle raconte : « J’ai dû m’occuper de patients atteints de COVID-19 dès le départ. Mon début de carrière a été tumultueux et très dur ».

Elle se remémore ensuite : « Ces six derniers mois ont été les plus difficiles de ma vie. C’est difficile de décrire ce que ça fait de rencontrer ces patients qui ont du mal à respirer, qui souffrent et qui ne sont pas accompagnés de leurs proches. Cela touche directement votre cœur et votre esprit ». Pleine de courage et de bienveillance, elle s’est battue et, comme sa mère, elle a apporté du bien autour d’elle en s’occupant des personnes touchées. Elle-même a été infectée, sans pour autant avoir eu besoin de soins médicaux. Julia Blomström conclut alors : « Dans des moments comme ceux-ci, je n’ai pensé qu’à me battre. Quand vous passez tant d’années à jouer au foot en équipe, vous comprenez la force des personnes qui vous entourent et vous réalisez ce que vous pouvez accomplir ensemble ».


Photo à la Une : (©FIFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer