FootballFootball : D1 Arkema

Bilan – D1 Arkema : Bordeaux progresse, direction les sommets

Depuis le lundi 1er juin et jusqu’à la fin du mois d’août, Le Sport au Féminin revient sur la saison de D1 Arkema. Zoom pour ce dixième volet sur le troisième du dernier exercice, Bordeaux.

En constante progression depuis sa création en 2015, la section féminine de Bordeaux a une fois de plus confirmé son statut de prétendante sérieuse au podium. Au terme d’une saison synonyme d’une franche réussite, les Marine et Blanc sont allées titiller les deux têtes d’affiche du championnat, pour finalement terminer à une troisième place des plus méritées. Retour sur la saison 2019/20 des Bordelaises.

Des débuts sur les chapeaux de roues

Comment mieux débuter une saison qu’en engrangeant de la confiance ? C’est ce qu’ont fait les Heraultaises en remportant leurs trois premières rencontres. La saison est lancée et les Marine et Blanc confirment les espoirs placés en elles ainsi que les progrès effectués depuis quelques saisons maintenant. Plus en forme que leurs adversaires, elles ont notamment écrasé Fleury (4-1). Même constat à l’extérieur puisqu’elles sont venues à bout de Dijon en inscrivant trois nouvelles réalisations, sans en encaisser cette fois. Vient alors le premier « choc » du calendrier des Girondines qui reçoivent Montpellier. Viviane Asseyi fait la différence et offre la victoire à son équipe (1-0). Avec huit buts inscrits pour seulement un encaissé, autant dire que Bordeaux réalise un début de saison parfait, jusqu’à ce qu’arrivent les confrontations avec les mastodontes du championnat. Mais pas de quoi s’affoler pour autant.

Une fin de première partie de saison en dents de scie

Sur les cinq rencontres suivantes, le club du Sud-Ouest va osciller entre le très bon et le moyen, tenant tout de même tête aux cadors du championnat en élevant leur niveau de jeu. Outre les victoires face à Marseille et Soyaux, Bordeaux va subir ses trois seules défaites de la saison, face à Lyon (4- 0), Paris (3-0) et Guingamp (1-2). Alors que les Bordelaises affichent clairement leur objectif de s’affirmer comme une place forte du football féminin en France, la logique a malgré tout était respectée. Mais pas de quoi décourager les joueuses de Pedro Martinez Losa, qui vont poursuivre leurs efforts au cours de la seconde partie de la saison.

Tout simplement invincibles

Cette victoire 4 à 1 face à Soyaux lors de la huitième journée va lancer une série d’invincibilité qui va s’étendre jusqu’à la fin prématurée de la saison, soit durant neuf journées. Une performance remarquable, ponctuée par de larges victoires face au Paris FC ou à Marseille notamment. Le plus impressionnant dans tout cela n’est autre que le match nul obtenu face à Lyon. Car oui, les Bordelaises sont parvenues à tenir tête aux Lyonnaises, se montrant dangereuses offensivement tout en restant appliquées en défense. Au terme d’une très belle prestation, les Girondines accrochent un très bon point (0-0). Bordeaux arrive par la suite à tenir le rythme afin de terminer cette saison à une très bonne troisième place, loin devant Montpellier, quatrième.

Une attaque de feu

Pour la première fois depuis sa création, Bordeaux termine la saison avec une différence de but positive dans l’élite du football féminin français. Et quelle différence ! En 16 journées, les Bordelaises ont inscrit pas moins de 36 buts et n’en ont encaissé que 12. Emmenées par un trio d’attaquantes inarrêtables, composé de Viviane Asseyi, Khadija Shaw et Ouleymata Sarr, les Bordelaises ont mis le feu dans les défenses adverses. Avec 27 buts à elles trois, autant dire qu’elles ont su porter leur équipe à bout de bras. Une vraie satisfaction en parti éphémère puisque Viviane Asseyi s’en est allée, direction le Bayern Munich.

Un recrutement intelligent

Évidemment, la mission principale, qui était de conserver Viviane Asseyi, a échoué. Malgré cela, les dirigeants bordelais réalisent un recrutement intelligent et ambitieux. L’arrivée de Ève Périsset, en provenance du Paris Saint-Germain, illustre parfaitement la volonté du club de continuer à gravir les échelons. Avec déjà sept recrues, les Marine et Blanc se préparent en vue de la saison 2020/21. Elles pourront également compter sur les prolongations de certaines joueuses comme Maëlle Garbino, Delphine Chatelin, Charlotte Bilbault, Romane Bruneau et Vanessa Gilles. Entre continuité et renfort, Bordeaux peut poursuivre sa progression, direction l’explosion ?


Photo à la Une : (©Bordeaux)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer