Surf

Sarah Leiceaga : « Je suis à fond dans ma progression pour pouvoir être au top quand les compétitions reprendront »

A un peu plus d’une semaine de reprendre la compétition à Lacanau, Sarah Leiceaga s’est confiée pour Le Sport Au Féminin. La jeune tricolore est revenue sur son confinement tout en abordant son avenir. Avec une motivation décuplée !

Comment s’est déroulée la reprise des entraînements ?

Ma reprise s’est bien passée. J’ai surfé tous les jours et j’ai pu retrouver mon surf en quelques sessions. J’ai aussi commencé à m’entraîner avec le power surf center, qui est un gros atout pour ma progression. J’ai aussi poursuivi des entraînements physiques avec le pôle espoir.

Quel est votre état d’esprit actuel après être restée plusieurs mois sans pouvoir surfer ?

J’ai beaucoup de motivation. Je surfe par tous les temps et toutes les conditions. Quoi qu’il arrive, je suis dans l’eau. Je suis à fond dans ma progression pour pouvoir être au top quand les compétitions reprendront.

Que pouvez-vous nous dire au sujet de la saison 2020 de surf ?

La saison 2020 est maintenue avec quelques compétitions. Du 12 au 18 août, je serai à Lacanau pour une coupe espoir et une coupe 100 % fille open. Du 22 au 28 août à Hossegor, j’ai le championnat d’Aquitaine qui est la seule compétition qui peut me permettre de me qualifier pour les Championnats de France qui auront lieu en octobre. Au niveau européen, le pro junior d’Espinho est maintenu en octobre également. Et en ce qui concerne les Isa (Championnats du monde junior) c’est en stand-by.

Selon vous, le confinement a-t-il été plutôt positif ou négatif pour votre progression ?

Le confinement m’a beaucoup aidé physiquement et mentalement. J’ai beaucoup travaillé mon physique ce qui me permet d’être plus puissante dans les vagues. Mentalement je suis plus motivée, car avoir été privée de surf m’a fait prendre conscience de l’importance de ma passion dans ma vie quotidienne. Ça a quand même été très dur d’être privée de mon sport. Je sais aussi que cela a eu un gros impact au niveau de ma progression, car deux mois sans sport, ce n’est pas rien.


Photo à la Une : (@Surfprolandes)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer