Volley-BallVolley-Ball : Ligue A

Bilan – Ligue A : Béziers continue de regarder vers le haut

Tous les vendredis jusqu’à la fin du mois d’août, Le Sport au Féminin revient sur la saison de Ligue A. Ce 7 août, on s’attarde sur le Béziers Volley, quatrième du dernier championnat.

Béziers poursuit dans l’excellence. Toujours qualifié en playoffs depuis la saison 2011-2012, le club héraultais a brillamment terminé la saison à la quatrième place. L’arrêt définitif du championnat en avril dernier laissera un goût amer dans la bouche des championnes de France 2018. Ces dernières, quatrièmes à six points du leader Mulhouse à deux journées de la fin, avaient encore toutes leurs chances de briller en playoffs et, qui sait, de glaner un deuxième titre en LAF. Les Angels étaient également très bien engagées en Coupe d’Europe puisqu’elles étaient qualifiées pour les demi-finales de la Challenge Cup (C3) où elles devaient affronter les Grecques de l’Olympiacos.

Une saison pleine au niveau national, mais aussi en Europe

Après leur échec en quarts de finale du championnat 2018-2019 alors qu’elles étaient tenantes du titre, les Angels avaient pour ambition de se racheter et de revenir au tout premier plan. C’est dans cette optique qu’elles ont entamé la saison sur les chapeaux de roues avec cinq victoires consécutives. Six si on compte la victoire en cinq sets en huitièmes de finale de la Coupe de France sur le parquet du champion en titre Nantes. Les Biterroises étaient proches de réaliser le même exploit en quarts sur le parquet de l’ogre mulhousien, mais elles s’étaient finalement inclinées 16-14 au cinquième set. Grâce à une très belle régularité, et malgré quelques défaites de trop, les joueuses de Fabien Simondet pouvaient encore espérer viser plus haut qu’une quatrième place à deux journées de la fin. Elles ne possédaient notamment qu’un petit point de retard sur le troisième Le Cannet et cinq sur la deuxième place de Nantes.

En Europe, les Héraultaises étaient également très bien lancées et pouvaient légitimement espérer un premier titre continental dans leur histoire. Elles s’étaient en effet brillamment qualifiées pour les demi-finales de la Challenge Cup (C3) avant que la compétition ne soit brutalement stoppée par la crise sanitaire. La saison prochaine, le club montera d’un échelon puisqu’il disputera la CEV Cup (C2).

Malina Terrell, fer de lance de l’attaque biterroise

Pour obtenir cette quatrième place, Béziers s’est largement appuyé sur son attaque. Avec 2144 points inscrits, ce n’est pas un hasard si les filles de Fabien Simondet ont terminé la saison avec la deuxième meilleure attaque de LAF, juste derrière le RC Cannes. Car elles possédaient dans leurs rangs deux des neuf meilleures marqueuses du championnat, dont la meilleure, Malina Terrell. Arrivée en 2018, l’Américaine a d’ailleurs prolongé pour une troisième saison au club. La réceptionneuse-attaquante tentera la saison prochaine de réitérer ses exploits sur les parquets de France, mais aussi sur ceux de Coupe CEV.

Un mercato axé sur la continuité malgré quelques départs

Dès l’arrêt définitif de la saison, les dirigeants biterrois se sont penchés sur la préparation du prochain exercice. C’est d’abord le staff qui a rempilé, emmené par le coach Fabien Simondet qui va entamer sa troisième saison à la tête des Angels. Pas moins de six joueuses ont ensuite prolongé leur contrat. En plus de Terrell, c’est le cas de joueuses-cadres comme l’expérimentée libéro internationale française Alexandra Rochelle (36 ans) ou encore la troisième meilleure centrale de LAF Alison Bastianelli. Le club mise également sur la jeunesse avec la prolongation de la libéro Sara Romati. À seulement 17 ans, la Française va déjà enchaîner une deuxième saison professionnelle.

On retrouve cette jeunesse dans le recrutement avec l’arrivée de la réceptionneuse-attaquante Elitsa Velinov. À 15 ans, la jeune espoir française va jouer avec les pros de Béziers comme sa mère Tania Gueorguieva avant elle. Elle sera accompagnée au même poste par la capitaine de l’équipe nationale d’Argentine Yamila Nizetich. À 31 ans, celle qui a notamment remporté la Ligue des Champions, le Championnat et la Coupe d’Italie en 2019 avec l’AGIL Volley Novara viendra apporter son expérience du très haut niveau.

Enfin, du côté des départs, on note l’envol après trois saisons de la précieuse Janisa Johnson, neuvième meilleure marqueuse du championnat. La capitaine brésilienne du club Keylla Fabrino Ramos a elle décidé d’arrêter sa carrière, mais elle restera dans l’Hérault. Elle sera chargée de la communication et du sponsoring. Les joueuses de Fabien Simondet vont maintenant pouvoir commencer à préparer une saison 2020-2021 qui s’annonce bien chargée.


Photo à la Une : (@LNV)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer