Volley-BallVolley-Ball : Ligue A

Bilan – Ligue A : Le Cannet devra encore attendre pour un premier sacre

Tous les vendredis jusqu’à la fin du mois d’août, Le Sport au Féminin revient sur la saison de Ligue A. On rentre ce 14 août dans le top 3 avec le Volero Le Cannet qui a achevé le championnat sur la troisième marche du podium.

Le Cannet sortait d’une saison charnière dans son histoire. En effet, lors de l’exercice 2018-2019, L’Entente Sportive Le Cannet-Rocheville avait laissé la place au Volero Le Cannet avec un nouvel investisseur en la personne du Russe Stav Jacobi. Le club vice-champion de France en 2015 et 2017 (deux défaites épiques en cinq sets) s’est rapidement mis en place et est resté au premier plan avec deux troisièmes places sur les deux dernières saisons. L’exercice 2019-2020, interrompu par la pandémie de covid-19, ne verra donc pas le premier sacre du club cannetan.

Intraitables à domicile

Les Azuréennes ont été défaites à cinq reprises lors du dernier exercice, à chaque fois en Ligue A. Mais une seule de ces défaites a été subie dans leur antre du gymnase Maillan. Une régularité à domicile qui s’est avérée déterminante dans cette saison pleine des Cannetanes. Car, en plus de cette troisième place en championnat, elles se sont qualifiées pour les demi-finales de la Coupe CEV, deuxième compétition européenne. Tout comme en LAF, la pandémie de covid-19 n’aura pas permis de savoir jusqu’où Le Cannet pouvait aller, la C2 ayant été définitivement stoppée. Le Volero est également toujours engagé en Coupe de France dont le Final Four a été reporté à l’automne prochain. Les filles de Lorenzo Micelli doivent affronter en demi-finale leur voisin du RC Cannes, seule équipe à s’être imposée au Cannet cette saison. Pour obtenir une quatrième finale dans la compétition (une victoire en 2015), les Cannetanes devront s’appuyer sur une de leurs grandes forces, la défense. Avec moins de 1700 points encaissés, elles sont en effet terminé la saison avec la meilleure défense de LAF.

Une deuxième partie de saison exceptionnelle

Le 21 décembre dernier, Le Volero était une nouvelle fois battu dans le derby face aux Cannoises pour le premier match de la phase retour du championnat. Les joueuses du Cannet venaient alors sans le savoir d’essuyer leur dernière défaite de la saison. S’ensuit alors une incroyable série de 14 victoires consécutives toutes compétitions confondues jusqu’à l’arrêt de la saison, avec notamment neuf victoires par trois sets à zéro. La pandémie de covid-19 est finalement venue stopper les Azuréennes dans leur élan alors qu’elles étaient en lice pour un possible triplé historique.

Un recrutement assez calme

Si le club a été brutalement stoppé dans sa dynamique victorieuse, il visera à coup sûr le titre la saison prochaine. Contrairement à de nombreuses autres équipes, peu de mouvements dans le groupe de Lorenzo Micelli ont pour l’heure été officialisés. Nia Reed, la pointue Américaine de 23 ans, vient compenser le départ de la Russe Anna Lazareva, partie en Corée du Sud. Tandis que Dana Schmit, Aleksandra Georgieva et Ronika Stone ont signé sur la Côte d’Azur. Katarina Jovic, Liset Herrera Blanco et Lena Hasanova ont déjà quitté le sud de la France. Côté prolongation, la libéro française de 25 ans Amandine Giardino a rempilé tout comme sa coéquipière Eva Yaneva. Le défi pour le coach azuréen sera de conserver un collectif bien huilé et de permettre au club de rester dans la lignée de sa deuxième partie de saison 2019-2020.


Photo à la Une (@LNV officiel)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer