Football

Que retenir du Trophée Veolia Féminin ?

Organisée par l’Olympique Lyonnais au Groupama Stadium, la première édition du Trophée Veolia Féminin a vu les joueuses de Jean-Luc Vasseur repartir avec le trophée. Après quatre matchs, quels enseignements tirés de ce tournoi de préparation ?

La Juventus ne semble pas être tout à fait prête à reprendre

Le championnat italien reprend dans moins d’une semaine et les joueuses de Rita Guarino ont pourtant semblé à la peine lors de leurs matchs. En difficulté tactiquement lors de la première mi-temps contre Montpellier, elles ont eu du mal à se créer des occasions contre l’OL. Alors, certes elles affrontaient les championnes d’Europe en titre mais l’on pouvait s’attendre à mieux de la part des triples championnes d’Italie…

Malgré les défaites, Montpellier a montré des signes encourageants

Marqué par le départ de cadres cet été (Karchaoui, Gauvin, Toletti), ce tournoi était l’occasion de voir où en était Montpellier dans la constitution de sa nouvelle équipe. Et si les joueuses de Frédéric Mendy ont parfois montré quelques signes de faiblesses dans la construction au milieu de terrain, les empêchant de gagner, plusieurs signes encourageants peuvent pourtant laisser penser que les héraultaises sont en capacité d’accrocher un podium en D1 cette saison : organisation défensive cohérente, beaucoup d’espoir sur les épaules de la jeune Fowler, etc.

Les premières minutes de jeu d’Ellie Carpenter pour l’OL

En voyant Lucy Bronze survoler le match contre le PSV Eindhoven, les supporters lyonnais ont dû se dire que son impact dans le jeu serait impossible à remplacer, alors que son départ à la fin du mois d’août semble inéluctable. Mais heureusement, ils ont pu être rassurés en voyant Ellie Carpenter jouer ses premiers instants sous le maillot lyonnais. Très active sur son côté droit, elle a bien défendu et a enchaîné les allers et venues défensifs et offensifs, offrant même une passe décisive à Nikita Parris en fin de match. Le côté droit de l’OL semble être entre de bonnes mains.

Les joueuses de Jean-Luc Vasseur sont-elles prêtes pour le Final 8 ?

C’est la grande question que l’on peut se poser à l’issue de ce tournoi. Bien sûr, les lyonnaises repartent avec le trophée et ont réussi à inscrire 7 buts en deux matchs mais elles ont souvent été à la peine dans le jeu. Certaines joueuses ont même montré des lacunes inconnues jusqu’alors. C’est surtout la ligne d’attaque lyonnaise qui pose question et l’absence d’Ada Hegerberg commence à se faire cruellement ressentir… Malgré tout, les lyonnaises ont de l’expérience et ont brillé par leur solidarité sur le terrain ; deux atouts non négligeable pour tenter de décrocher un nouveau trophée au Pays Basque !


Photo à la Une : (@OL)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer