Football

Zoom sur… Nikita Parris, la perle de l’OL qui monte en puissance

Auteure d’un doublé ce jeudi soir face au PSV (4-0), l’Anglaise s’affirme un peu plus au sein d’une attaque lyonnaise qui, sans Ada Hegerberg, devra répondre présente pour le dénouement de la Ligue des Champions.

Brillante lors du premier des deux matches de préparation des Fenottes, en vue des échéances européenne (quart de finale de Ligue des Champions le 22 août face au Bayern), Nikita Parris (45 sélections, 14 buts) a prouvé une nouvelle fois son apport offensif remarquable. Mais qui est-elle vraiment ?

Formée à Everton, elle est une fan… des Reds

« J’aime tout le foot, tous les championnats, mais le Liverpool FC est au-dessus. Le titre cette année après 30 ans d’attente, quel plaisir. » Cette déclaration est signée Nikita Parris. Apparue chez les pros à seulement 17 ans, l’attaquante a joué sept saisons sous le maillot d’Everton. Mais la joueuse de 26 ans vivait un véritable crève-coeur de l’autre côté de la Mersey, chez l’ennemi juré de son club de cœur. Cependant, elle n’en reste pas moins reconnaissante envers sa formation chez les Toffees, qui l’ont révélée au grand jour et lui ont permis de passer les différents échelons en équipe nationale (Parris a répondu présent chez les U17, les U19, les U21 et enfin les A, dès 2016).

Elle n’a jamais été aussi efficace que cette saison

Malgré la saison écourtée, Nikita Parris a déjà inscrit 17 buts toutes compétitions confondues sous le maillot lyonnais. Tout près de son record sur une saison (22 buts sous le maillot de Manchester City lors de l’exercice 2018/2019). Ailière droite de formation, la Britannique est titularisée en pointe depuis la blessure de la Norvégienne Ada Hegerberg, Ballon d’or 2018. Avec succès. S’appuyant sur sa pointe de vitesse pour la servir sur ses passes en profondeur, les « quaterbacks » de l’entrejeu, Maroszan et Henry, jouissent d’une parfaite entente avec leur attaquante, qui, selon le coach Jean-Luc Vasseur, monte progressivement en puissance : « Elle a un sens inné du placement, et a un bel engagement à la ˋBritish’ : elle marque même des buts de la tête malgré son petit gabarit (1,62m) ».

Sa sœur est boxeuse professionnelle

Chez les Parris, on aime l’esprit de compétitivité. Médaillée mondiale en boxe anglaise, dans les catégories légères et super-légères, Natasha Jonas, 36 ans, ne rate pas un match de sa cadette. Et inversement. Dimanche, lors de la finale de la Coupe de France opposant les Fenottes aux Parisiennes, Nikita Parris était sous tension. Au même moment, sa sœur boxait pour le titre mondial de WBC des superplumes, face à Terri Harper. Un match finalement sans vainqueur, obligeant l’Anglaise à céder la ceinture à la tenante en titre.

« C’est vraiment dommage, a commenté sa sœur. Elle l’aurait vraiment mérité cette fois. » Force est de constater que malgré la distance et les nombreux déplacements, chez les familles de championnes, encore plus qu’ailleurs, la solution reste l’esprit d’équipe.


Photo à la Une : (@Damien LG/OLféminin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer