TennisTennis : WTA

WTA Prague : Le titre pour Simona Halep

La Roumaine, tête de série numéro 1 du tableau, a su, malgré une semaine périlleuse, tenir son rang pour remporter le 21 ème titre de sa carrière face à Elise Mertens, en finale du tournoi tchèque (6-2, 7-5).

Après 5 mois de pause sportive, Simona Halep signe un retour victorieux sur les courts. La numéro 2 mondiale n’a pas fait de détails en finale de l’Open de Prague, qui l’opposait à la Belge Elise Mertens (22e). La tête de série numéro 3 a pourtant produit un bel effort d’entrée de match, breakant son adversaire dès le premier jeu de service d’Halep. Mais la Roumaine, métronome du fond du court et formidable relanceuse, a su exploiter la faible qualité de service de son adversaire (35% de premières balles remportées au total) pour reprendre vite les commandes).

Avec de son côté 61 % de premières balles réussies, Halep a fait preuve de constance au service, un axe du jeu sur lequel elle « doit encore se perfectionner ». Après avoir aligné 6 jeux d’affilée dans la première manche (6-2), la numéro 2 mondiale a su bien résister au retour probant de son adversaire pour s’imposer en 1 h 34 (6-2, 7-5). C’est donc le premier tournoi remporté par Simona Halep sur terre battue depuis son sacre à Roland Garros 2018, et le deuxième consécutif toutes surfaces comprises. Après Dubaï, juste avant l’arrêt des compétitions, en… février dernier.

L’US Open en ligne de mire…ou pas ?

« Mon tennis n’a pas été du plus haut niveau mais mentalement, j’ai été forte », a résumé la Roumaine pour l’ensemble de sa semaine sur l’ocre tchèque. Secouée lors de ses deux premiers tours (elle avait écarté difficilement Hercog (SVQ) 6-1, 1-6, 7-6 (3) au premier tour puis s’était faite secouée d’entrée du deuxième tour par Krejcikova (RTC) : 3-6, 7-5, 6-2), Halep est montée en puissance de jour en jour, n’encaissant que 18 jeux sur les trois derniers matches la menant au sacre. L’ex numéro 1 mondiale sait pourtant que le chemin vers son meilleur niveau est encore long, notamment sur ses mises en jeu (7 double-fautes par match en moyenne, un écueil pour une joueuse de ce statut).

La Roumaine n’a d’ailleurs pas encore donné la suite de son programme, avec les grosses échéances américaines qui approchent (Cincinnati du 23 au 30 août et l’US Open du 31 au 13 septembre). Le tournoi américain, handicapé par la pandémie Outre-Atlantique, apprendra donc lundi si il devra encaisser un nouveau forfait du top 10 mondial pour son édition 2020, déjà privée de Barty, Svitolina, Andreescu, Bertens et Bencic).


Photo à la Une : (@DPPI via AFP)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer