TennisTennis : WTA

US Open : 500 000 masques achetés, des mesures sanitaires drastiques

L’UTSA (Fédération Américaine de Tennis) a dévoilé les chiffres de son plan anti-coronavirus. Les mesures seront mises en place pour le tournoi de Cincinnati (24 août – 30 août) et l’US Open (31 août – 13 septembre).

Alors que les qualifications pour le tournoi de Cincinnati, exceptionnellement délocalisé à Flushing Meadows, ont déjà débuté, l’UTSA a exposé ses règles en vue des trois semaines à venir, qui s’achèveront par la finale de l’US Open (le 12 septembre chez les femmes). Ainsi, 500 000 masques ont été achetés pour les joueuses et leur entourage, dans un tournoi qui se jouera évidemment à huis clos. 40 « ambassadeurs » ont aussi été recrutés. Leur rôle ? Faire respecter la distanciation sociale aux joueuses et joueurs, et s’assurer de la systématisation du port du masque dans l’enceinte, lorsque les sportives ne sont pas sur un court de tennis.

Logés dans des hôtels qui sont exclusivement réservés pour le tournoi, les joueuses et joueurs sont testées deux fois à 48 heures d’intervalle, lors de leur arrivée aux Etats-Unis. Pour autant, certains, plus prudents, ont choisi de louer des maisons individuelles. 8 joueuses et joueurs, dont l’identité n’a pas été révélée, ont privilégié cette option.

Une vigilance maximum

Ainsi, la « bulle » new-yorkaise se bâtit. Et selon Stacey Allaster, nouvelle directrice du Grand-Chelem américain, 350 joueuses et joueurs, soit 90 % des participants, s’y sont déjà insérés ce vendredi. En plus des fameux 40 ambassadeurs chargés de surveiller le site de Flushing Meadows, d’autres employés devront s’assurer que les joueurs ne quittent pas leur chambre d’hôtel durant leurs premières 24 heures aux Etats-Unis. 60 bus seront mis à disposition pour se déplacer des hôtels aux courts, avec seulement 50 % de la capacité utilisée, afin de respecter les distances.

Dans l’enceinte, enfin, les vestiaires du court Arthur Ashe auront une capacité réduite : 30 joueurs/joueuses seront tolérés en même temps, soit 10 fois moins qu’en situation normale. Les athlètes n’auront que 15 min de temps à l’intérieur, et le staff (coachs, équipe médicale) n’auront pas d’accès. Du côté des 64 loges des différents stades, une mise à disposition pour les têtes de série féminin et masculin a été prévue, pour emménager des vestiaires personnels.

Vigilante, l’UTSA a donc imposé un grand chantier sanitaire aux joueuses, en vue de cette fin de tournée américaine, qui sera orpheline de la plupart de ces cadors du circuit féminin. Chaque joueuse testée positive sera d’ailleurs automatiquement exclue.


Photo à la Une : (@Ashley Marshall / UTSA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer