FootballFootball : UEFA Women's Champions League

Women’s Champions League : Favori face au Bayern Munich, l’OL féminin veut sa demi-finale

L’Olympique Lyonnais affronte le Bayern Munich ce samedi à 20h. Ce quart de finale de la Women’s Champions League s’annonce passionnant à suivre, même si les joueuses de Jean-Luc Vasseur partiront favorites.

Enfin ! C’est sûrement le sentiment qui prédomine dans les deux effectifs qui vont s’affronter ce samedi en Espagne. Dans une ambiance assez particulière en raison du huis clos imposé, l’OL et le Bayern Munich vont se faire face sur un match sec afin de filer en demi-finale de la plus belle des compétitions européennes. Oublié la formule en aller/retour et le public, place cette année à un Final 8 pour désigner le grand gagnant de cette édition très spéciale de la Ligue des champions Féminine. Présentation de ce quart de finale entre Lyon et le Bayern.

Lyon plus frais, le Bayern mieux préparé ?

L’Estadio San Mamés de Bilbao sera le théâtre de cette affiche entre la meilleure équipe d’Europe et la deuxième meilleure équipe d’Allemagne. Une rencontre qui va aussi opposer deux clubs qui n’ont pas le même nombre de parties dans les jambes. Le championnat allemand a repris après une longue pause due à la pandémie de Covid-19 et le Bayern a disputé six rencontres officielles afin de terminer à la deuxième place du classement derrière l’indéboulonnable Vfl Wolfsburg. L’OL a de son côté été désigné champion de France pour la quatorzième fois consécutive, mais il aura « seulement » disputé deux rencontres officielles avant d’être opposé au club bavarois. Le bilan est cependant parfait pour les Lyonnaises : deux victoires dont la dernière qui a permis aux Fenottes de soulever une nouvelle Coupe de France aux détriments du PSG. Lyon sera alors peut-être plus frais que son adversaire du jour, mais sûrement aussi moins préparé à la difficulté d’une opposition officielle. Même si les joueuses de Jean-Luc Vasseur viennent de remporter le Trophée Véolia Féminin en disposant notamment assez facilement de la Juventus Turin (3-0). Les Bavaroises ont, elles, joué quelques matchs de préparations à la suite de la fin de saison allemande qui s’est conclue début juillet.

Un festival offensif à prévoir ?

L’Olympique Lyonnais et le Bayern Munich ont le point commun d’avoir une attaque XXL. Le premier nommé a scoré à 67 reprises en 16 rencontres de championnat tandis que le second a marqué 60 buts en 22 matchs dans sa compétition nationale. Mieux encore, le club allemand a repris la saison tambour battant en marquant 17 buts lors des six dernières journées. Soit une moyenne de près de trois réalisations par matchs. Les joueuses de Jean-Luc Vasseur devront donc se méfier de la force offensive des Bavaroises qui pourront compter sur une Linda Dallman qui est dans la forme de sa vie avec six buts en six rencontres (10 au total cette saison). L’internationale allemande devra donc être surveillée comme l’huile sur le feu par la défense rhodanienne qui sera privée de Griedge Mbock, gravement blessée. Viviane Asseyi, arrivée de Bordeaux lors du mercato, devrait aussi avoir son mot à dire dans cette confrontation.

Mais attention, Lyon n’a pas dit son dernier mot quand on sait à quel point le groupe OL est composé de joueuses de très haut niveau. Même avec une Ada Hegerberg qui risque de rester sur le banc malgrès son retour dans le groupe lyonnais, les Fenottes pourront compter en attaque sur Jodie Taylor, la dernière recrue en date du club, mais aussi Nikita Parris, Delphine Cascarino, Amel Majri ou encore la joker de luxe Shanice Van de Sanden. Cette rencontre pourrait donc s’avérer être très riche en buts même si Lyon possède une défense qui s’est encore montrée très solide face à la Juve samedi dernier. Et que le Bayern est aussi performant sur le plan défensif.

L’OL ne pense qu’à la victoire

Quadruples tenantes du titre de la Ligue des champions, les Lyonnaises veulent à tout prix soulever un nouveau trophée. Renforcées cet été par les arrivées de Jodie Taylor, Sakina Karchaoui, Lola Gallardo ou encore Sara Gunnarsdottir, les Fenottes semblent encore un peu plus fortes que la saison dernière. Mais la pandémie de coronavirus et le manque de matchs officiels dans les jambes pourraient être un handicap pour un effectif programmé pour tout gagner. Et si le Bayern Munich ne sera pas un adversaire facile à affronter – le club allemand a notamment tenu en échec le Vfl Wolsfburg à deux reprises cette saison – les championnes de France partiront favorites de cette rencontre. Avant de penser à un possible affrontement face au Paris Saint-Germain – qui devra lui se défaire d’Arsenal – en demi-finale, les coéquipières de Wendie Renard devront faire la différence contre le club allemand. Pour continuer de marquer l’histoire.


Photo à la Une : (@OL)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer