FootballFootball : UEFA Women's Champions League

UWCL : Irene Paredes et Olivier Echouafni fustigent l’arbitrage après l’élimination du PSG face à l’OL

Le Paris Saint-Germain s’est une nouvelle fois incliné face à l’Olympique Lyonnais ce mercredi soir en demi-finale de la Ligue des champions (0-1). Après la rencontre, plusieurs membres du club parisiens étaient remontés contre l’arbitrage.

Pour leur quatrième face-à-face cette saison, l’OL a de nouveau disposé du PSG. Mais cette fois-ci, dans une rencontre primordiale puisqu’elle a permis aux Lyonnaises de filer en finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Cette défaite est très difficile à avaler pour les Parisiennes qui rêvaient de disputer une troisième finale en Ligue des champions. Réduites à dix suite à l’expulsion de Grace Geyoro, les coéquipières d’Irene Paredes ont ensuite encaissé un but suite au très beau coup de tête de Wendie Renard. La défenseure et capitaine du club de la capitale a pointé du doigt l’arbitrage à l’issue de la rencontre : « On est tristes, c’est dur encore une fois. C’est encore des petits détails, dont l’arbitrage. Pas que le rouge, tout le match, des fautes, des cartons, ça nous tue. Ce n’est pas la première fois, ça continue. » Une déclaration forte avant que l’Espagnole parle un peu plus du collectif de son équipe : « On est un groupe qui travaille, qui progresse, il faut continuer. On se rapproche, on peut gagner, on va le faire à la prochaine. »

Olivier Echouafni était lui aussi en colère

L’entraîneur du Paris Saint-Germain ne trouve décidément pas la clé pour réussir à dominer l’Olympique Lyonnais. Pourtant, le coach tricolore disposait de l’intégralité de son effectif pour aborder au mieux le match le plus important de l’année pour son club. Et contrairement aux garçons, les filles n’ont pas réussi à se qualifier en finale de la Ligue des champions. De quoi mettre en colère Olivier Echouafni, qui a pesté contre l’arbitre de la rencontre : « On n’a pas tout réussi, mais faire jeu égal, c’est fait. Il nous reste ces 15-20 derniers mètres à négocier. On a été confrontés à un arbitrage pas au niveau. On ne se cache pas derrière ça, mais il n’est pas au niveau. C’est un niveau global qu’il faut changer, maintenant, ça va trop vite. »

À noter enfin que Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a lui aussi eu des mots durs pour l’arbitre : « Concernant l’arbitrage, il faudrait avoir une VAR pour les féminines, c’est la moindre des choses, et je pense que l’UEFA saura mettre le foot féminin au même niveau que le foot masculin sur le plan de la VAR. J’ai été très en colère contre l’arbitre parce qu’elle a trop laissé jouer. Je crois que les Parisiennes ont fait trois fois plus de fautes que nous, et il y aurait eu des sanctions beaucoup plus importantes (avec la VAR). »


Photo à la Une : (@PSG)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer