HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Bilan – LBE : Le Brest Bretagne Handball est en pleine ascension

Le Sport Au Féminin revient chaque semaine sur la saison d’une club de l’élite. Zoom pour ce dernier volet sur le Brest Bretagne Handball, leader au moment de l’arrêt définitif de la Ligue Butagaz Énergie.

La saison du BBH aurait dû (ou aurait pu du moins) être historique. Leaders de la LBE pendant de longues semaines, les Bretonnes étaient également qualifiées pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Une qualification historique pour un club qui ne cesse de se rapprocher des mastodontes du handball mondial. Retour sur la saison des joueuses de Laurent Bezeau.

La victoire face à Metz comme premier tournant

Après un début de saison parfait – avec des victoires obtenues contre le Paris 92, Mérignac, Besançon, Chambray, Nice, Toulon, Bourg-de-Péage – Brest perd ses premiers points lors de huitième journée en faisant match nul sur le terrain de Nantes. Et cela malgré les neuf buts inscrits par Ana Gros. Mais dix jours plus tard, c’est le choc. Les Bretonnes chutent lourdement dans la salle de Dijon (19-27). Une rencontre marquée par la réussite de Déborak Kpodar, auteure de sept buts pour les joueuses locales, et surtout le très décevant 3/8 au tir pour Ana Gros. Les onze arrêts de Sandra Toft ont même évité un revers encore plus lourd pour une équipe qui a connu un vrai jour sans en Bourgogne.

Mais ce match-là est sûrement aussi un vrai tournant pour les Rebelles. Car lors de la dixième journée de LBE, elles font face au Metz Handball, leurs rivales numéro un comme chaque année. À égalité à la pause (15-15), les deux équipes continuent d’être aux coude à coude en seconde période même si les Messines réussissent à prendre trois buts d’avance à moins de vingt minutes de la fin de ce choc du championnat. Mais alors que le score est de 28-28 à cinquante secondes de la fin de la rencontre, Ana Gros inscrit son jet de sept mètres et permet à l’Aréna d’exploser. Le BBH domine alors le Metz Handball. Ce match fera alors date dans cette saison particulière.

Un parcours en championnat presque parfait

Suite à cette victoire à domicile, les joueuses de Laurent Bezeau disposent de Fleury (32-27) alors que dans le même temps Metz continue de décevoir en concédant le nul à domicile contre Bourg-de-Péage (31-31). On se dit alors que le BBH semble vraiment capable de détrôner le club lorrain. Dès le début de la phase retour, Brest enchaîne les succès contre le Paris 92 et Mérignac avant de faire match nul à Besançon malgré les onze buts d’Ana Gros, auteure d’un match XXL. Mais à la dernière seconde, Marine Dupuis, la star locale, égalise sur jet de sept mètres (26-26). La victoire contre Chambray est suivie d’une déception avec la courte défaite concédée par les Bretonnes dans la salle de Nice (24-25). Larges vainqueures de Toulon, Bourg-de-Péage et surtout Nantes (28-21) avant l’arrêt de la saison en raison de l’épidémie de coronavirus, les joueuses de Laurent Bezeau terminent donc cet exercice avec 51 points, soit autant que les Messines d’Emmanuel Mayonnade. Les deux favoris pour le titre devaient encore s’affronter lors de l’avant-dernière journée de championnat aux Arènes de Metz. Mais ce choc n’aura au final jamais lieu.

Ana Gros, une saison encore une fois XXL

À chaque début de saison, la question n’est pas de savoir si Ana Gros va être performante, mais plutôt si elle va réussir à encore dépasser ses propres limites. Fer de lance du BBH tout au long de cet exercice, que ça soit en France ou sur la scène européenne, la star slovène aura réussi des performances dignes des plus grandes handballeuses du monde. Ses dix buts inscrits lors de la première journée contre le Paris 92 ont donné le ton d’une saison encore une fois exceptionnelle. Dix fois buteuse contre Metz et Chambray, onze fois contre Besançon, elle aura éblouit le Championnat de France de son talent. Et c’est fort logiquement qu’elle a terminé meilleure buteuse de la LBE avec 125 buts inscrits. Fort. Très fort.

Le BBH mise sur la stabilité

Le club breton a très vite officialisé les arrivées des deux arrières gauches Tonje Loseth et Djurdjina Jaukovic. La première est internationale norvégienne de 29 ans alors que la seconde est une Monténégrine de 23 ans. Ces deux recrues sont venues compenser les départs de Shenia Minevskaja, qui s’est envolée vers Valcea, et de Marta Mangue, qui est partie du côté de Bourg-de-Péage. Enfin, le Brest Bretagne Handball a aussi recruté Laurène Catani. La demi-centre de 29 ans a quitté Toulon, son club de toujours, pour tenter de faire sa place dans un des meilleurs effectifs d’Europe. Les Bretonnes ont déjà annoncé qu’il s’agissait de leur dernière recrue.


Photo à la Une : (@BBH)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer