TennisTennis : WTA

Serena Williams, dernière danse new-yorkaise ?

C’est également la rentrée pour Serena Williams. Bientôt 40 ans pour l’Américaine mais un seul objectif pour le moment : ce premier tour face à sa compatriote, Kristie Ahn. Après une reprise tennistique laborieuse, et ceux avec une bagatelle de 23 titres majeur, Serena Williams a rendez-vous une nouvelle fois sur les courts New-yorkais.

La défaite, une bien mauvaise habitude

Victoire ! Jeu, set et match, Serena Williams ! C’est le genre de propos qui résonnent dans l’esprit d’une championne comme Serena Williams. Mais voilà, et si l’expression  »toutes bonnes choses ont une fin » prenaient enfin son sens pour l’ex numéro 1 mondiale. Pour une joueuse ayant décroché 72 titres dans sa carrière, deux saisons sans rien gagner, c’est long, très long. Un constat inquiétant pour l’Américaine et son coach Patrick Mouratoglou, et les choses n’ont pas l’air de s’arranger au vu des matchs des dernières semaines.

Des rencontres bien souvent débutées de la meilleure des manières avec un break réalisé systématiquement en début de match, l’Américaine entrevoit la victoire mais tout d’un coup, le trou d’air, l’esprit ailleurs, un physique qui lâche… Pour affirmer le niveau en déclin de Serena Williams, il suffit de remonter au mois d’août. Lexington, Shelby Rogers, nom banal du circuit classée à la modeste 116e place affronte le monument du tennis féminin. 6-1 en 26 petites minutes, Serena Williams marche sur son adversaire, elle s’inclinera de manière surprenante. La semaine suivante, même scénario, l’Américaine lâche l’affaire alors qu’elle doit conclure facilement. A deux doigts d’encaisser un sanglant 6-0 dans le dernier set face à la Grecque Maria Sakkari, c’est une Serena Williams abattue, touchée physiquement et à bout de nerf qui apparaît. Un instinct de tueuse absent, un mental laissé au vestiaire mais surtout un physique en déclin, la championne se présente sur le court Arthur Ashe avec beaucoup de doutes et un manque de confiance que personne ne peut nier.

Une désillusion supplémentaire pour le clan Williams mais il ne faut pas l’oublier, Serena Williams, c’est bientôt 40 ans (26 Septembre), une maternité et des blessures à répétitions qu’elle tente de ternir.

Maintenant ou jamais !

Il faut relativiser ! Bien évidemment Serena Williams n’est pas dans la forme de sa carrière mais elle restera sans doute comme la meilleure joueuse de l’histoire. Elle n’est pas comme les autres. Malgré l’arrivée en nombre de jeunes joueuses fougueuses et talentueuses, l’expérience de l’Américaine est un atout à prendre avec sérieux. Dans son jardin, celle qui détient 23 titres du Grand Chelem est en quête d’une 24e consécration qui la placerait sur la même marche que Margaret Smith Court dans l’histoire de la balle jaune.

Dans le contexte sanitaire particulier, les meilleures joueuses du circuit ont déclaré forfait. L’absence des deux premières joueuses mondiales est à noter. Ashleigh Barty (1e) et la roumaine Simona Halep (2e) font l’impasse de l’US Open et la liste est longue. Décision similaire pour l’Ukrainienne Elina Svitolina (5e) , Kiki Bertens (6e) ou encore Belinda Bencic (8e). Serena Williams l’a bien compris, la porte est grande ouverte, un Top 10 déplumé de ses meilleurs joueuses. Bientôt quarantenaire, l’opportunité est grande cette année, pour un US Open qui peut bien se présenter comme le dernier pour l’insaisissable Serena Williams.


Photo à la une : (@PC)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer