TennisTennis : WTA

US Open – 2 ème tour : 4 balles de match, 1 set et 5 jeux d’avance…mais Mladenovic s’effondre

Scénario gargantuesque à Flushing Meadows lors de cette troisième journée de l’US Open 2020. Opposée à la Russe Varvara Gracheva (102e), Kristina Mladenovic avait le match en main, menant 6-1, 5-0. Mais le retournement de situation, démentiel, a précipité son élimination en trois sets (1-6, 7-6, 6-0). De gros regrets et une grosse interrogation.

Elle était en promenade. Sûre de sa force, sûre de sa maîtrise de la rencontre, sûre de la victoire qui se profilait. Que s’est il passé sur ce court n°5, dans l’esprit de Kristina Mladenovic, qui se dirigeait enfin vers un troisième tour en Grand-Chelem pour la première fois depuis Wimbledon en 2018 ? L’histoire, au départ douce, a en tout cas pris une tournure bien dramatique. Durant (presque !) deux sets, il y avait deux classes d’écart entre l’ex numéro 10 mondiale (44e) et la Russe de 20 ans (102e), qui participe pour la première fois au tableau principal d’un Majeur. Tout en puissance, Mladenovic a survolé les débats. 6-1, 5-1 service à suivre, la joueuse de 27 ans profitait du faible service de son adversaire, qui atteignait seulement 40 % de points gagnés derrière sa première balle !

Du rire aux larmes

4 balles de matches sauvées entre 5-1 et 5-3: il n’en fallait pas plus pour remobiliser Varvara Gracheva, totalement dos au mur. Sans grande références dans les affiches qui comptent, l’inexpérimentée russe recolle finalement 5-5, avant de maîtriser le tie-break (7-2). Déboussolée, Mladenovic craque dans le troisième set, dépassée par un retournement de situation auquel elle n’aurait jamais pensé. Gracheva inflige un sévère 6-0 pour clôturer le match. Elle affrontera Petra Martic, tête de série numéro 8, pour une place en huitièmes de finale.

Pour Kristina Mladenovic, la crise est clairement arrivée à son paroxysme. Au ralenti depuis la saison 2019, voire même en régression, la native de Saint-Pol-sur-Mer ne parvient plus à enchaîner les résultats. Cette saison le confirme : elle compte 4 petites victoires contre 8 défaites. Si elle marche sur l’eau en double, où elle compte déjà 4 titres du Grand-Chelem en double et 2 en double mixte, Mladenovic va devoir se remobiliser rapidement. Sa carrière en simple est clairement en jeu. Victorieuse de la Fed Cup 2019, l’éternelle prodige du tennis féminin tricolore, amenée depuis tant d’années à prendre la succession de Mauresmo, Pierce et Bartoli, n’arrive pour l’instant pas à prendre la mesure des évènements. Quart de finaliste à Roland Garros et à l’US Open, la longiligne droitière a pourtant les armes pour briller. Cela ne tient qu’à elle.


Photo à la Une : @LaCroix

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer