TennisTennis : WTA

US Open – 2 ème tour : Impériale, Caroline Garcia fait chuter Karolina Pliskova

Ce mercredi, la Tricolore Caroline Garcia s’est offerte le scalp de la tête de série numéro 1 Karolina Pliskova en deux manches (6-1, 7-6) pour rejoindre le troisième tour du Grand-Chelem. Enfin le genre de match référence que la Lyonnaise cherchait depuis bien longtemps.

On attendait un premier exploit dans cet US Open 2020, pour l’instant bien respectueux dans la logique des têtes de série. Cet exploit, c’est Caroline Garcia (50e) qui l’a réalisé. Opposée à Karolina Pliskova (3e), l’une des grandes favorites du tableau en l’absence de Barty, Halep et Andreescu, la Française a réalisé sans doute son meilleur match depuis près de deux ans. Incisive dès l’entame du match, elle survole le premier set (qu’elle remporte 6-1), où elle réussit 15 coups gagnants, contre 1 seule pour la Tchèque.

Mais le plus intéressant se trouve peut-être dans le scénario de la seconde manche. Toujours aussi agressive, Garcia breake à nouveau Pliskova, pourtant l’un des services les plus puissants du circuit, pour mener très vite 6-1, 4-2. Dos au mur, Pliskova réagit, et revient : « Je n’ai rien fait de mal quand elle me débreake, elle a juste fait un bon jeu, il fallait que je reste calme dans ma tête », a jugé la numéro 3 française au micro d’Eurosport.

Eviter l’exploit sans lendemain

En patronne, Caroline Garcia a su garder les nerfs solides. A 6-5 en faveur de Pliskova, elle parvient à sauver deux balles de set à 15-40. Elle se montre ensuite sans merci au tie-break. Plus tranchante, plus précise, plus constante, Garcia a dominé l’une des meilleures joueuses du circuit, et ce depuis plusieurs années. L’ex numéro 4 mondiale semble enfin se retrouver, tant sur le plan mental que technique. C’est la première fois depuis l’Open d’Australie 2019 qu’elle franchit deux tours en Grand-Chelem. Une éternité.

Garcia fait à présent figure d’outsider dans le tableau. Et peut rêver grand. Parce que sa prestation l’a prouvé : quand elle joue à ce niveau là, peu de joueuses rivalisent, et rares sont celles présentes dans cette édition 2020 : « C’est un match important qui me donne vraiment confiance. J’ai pris vachement de plaisir à jouer, dans les moments où ça allait bien pour moi et dans les moments les plus durs, c’est ça le plus important, » a t-elle déclaré à la fin du match. Il faudra malgré tout bien digérer sa victoire, et se projeter sur le prochain tour. L’affiche face à Jennifer Brady (n°28), récente lauréate du tournoi de Lexington, s’annonce plus compliquée que prévu.


Photo à la Une : @JASON SZENES / EPA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer