FootballFootball : Championnats étrangers

FAWSL : Contre Reading, Arsenal s’est-il remis de sa fin de saison difficile ?

Arsenal a vécu une fin de saison 2019-2020 compliquée, voyant ses deux concurrentes Chelsea et Manchester City lui passer devant juste avec l’interruption liée au Covid-19, privant l’équipe de Joe Montemurro de Ligue des Champions. Le premier match de la saison contre Reading était donc déterminant pour vérifier la capacité de réaction du club.


Une équipe en quête de confiance

Si en championnat, Arsenal a montré des lacunes étonnantes en janvier et février – à l’image de ses défaites 1-4 contre Chelsea et 2-1 contre Manchester City, puis sa victoire arrachée au forceps contre Liverpool 2-3 – en coupes, ce n’était guère mieux. Tout d’abord, les joueuses de Joe Montemurro se sont inclinées en finale de la Cup contre Chelsea en février, puis plus récemment en quarts de finale de la Ligue des Champions dès leur premier match du Final 8, contre le PSG. C’est dire si les performances des Gunners allaient être scrutées contre une équipe de Reading qui s’est fortement renforcée durant été, avec notamment l’arrivée de l’expérimentée Jess Fishlock. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les coéquipières de Jordan Nobbs ont rassuré : leur objectif est
bien d’aller chercher le titre cette saison. Très efficaces dans la construction, elles ont trouvé le chemin des filets à six reprises. Offrant même quelques bijoux, à l’image du somptueux premier but
émanant d’une belle transversale de Leah Williamson pour la reprise de volée de Kim Little.


Une efficacité offensive retrouvée …

Au-delà du score fleuve, ce qu’il faut retenir de la performance d’Arsenal, c’est sa capacité à produire des actions collectives de grande classe. Les six buts ont tous été inscrits suite à un travail d’équipe poussé, à base de passes et de bonnes connexions entre les joueuses. De telles performances
offensives seront très utiles cette saison pour préparer au mieux la Ligue des Champions, qu’elles retrouveront sans aucun doute dès septembre 2021. Little, Roord, Miedema (et même Nobbs finalement hors-jeu), elles y sont toutes allées de leurs buts ; signe que la ligne offensive est en forme et qu’elle sera difficile à arrêter cette saison. D’autant que Miedema aurait pu facilement inscrire deux ou trois buts supplémentaires durant ce match …

… mais une défense encore fragile

Si les Gunners semblent donc avoir retrouvé leur efficacité devant le but, la défense, elle, est encore en chantier. Bien sûr, Reading n’a inscrit qu’un seul but mais les joueuses de Kelly Chambers se sont rapprochées dangereusement du but de Zinsberger à maintes reprises. Et à chaque fois la défense d’Arsenal a paru montré des signes de panique pour dégager voire de déconcentration, comme sur le but de Carter. Jouant très haut, Leah Williamson a souvent délaissé son poste en défense centrale
pour monter au milieu de terrain. Certes, cela a eu un impact positif dans la construction offensive de son équipe mais cela a également eu pour effet que sa défense se retrouvait en infériorité numérique. Et si Reading n’a pas su en profiter pour inscrire plus de buts, nul doute que les mastodontes du championnat se montreront plus dangereuses devant la cage …

Les Gunners ont donc rassuré pour ce premier match de championnat. La fin de saison dernière semble désormais bien loin et c’est plein d’ambitions que les joueuses de Joe Montemurro abordent ce nouvel exercice.


Photo à la Une : (@ArsenalLadies)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer