Tennis

US Open : Elise Mertens, le rêve américain

Discrète, bosseuse et ambitieuse, Elise Mertens trace sa route sans faire de bruit. Depuis la reprise du tennis, la Belge a attrapé le virus…de la gagne. Vainqueur avec la manière face à la pépite, Sofia Kenin, (6-3 6-3), la n°1 Belge s’affirme comme une belle promesse pour l’avenir.

Confinée avec ses animaux, et notamment ses cinq chiens, dans la maison de ses parents à Hamont-Achel, Elise Mertens n’est pas restée les bras croisés après cet arrêt net de la saison WTA. Obnubilée par une volonté de progresser en permanence, la joueuse de 24 ans s’est entraînée comme si la reprise était demain. Le travail finit toujours pas payer. Dès la reprise, les résultats ne se sont pas fait attendre pour la Belge, première surprise par un niveau de jeu proposé de très bonne qualité. Après une mise en jambe au tournoi de Palerme, la 24e mondiale au classement atteint la finale à Prague, s’inclinant face à une Simona Halep ( n° 2 mondiale ) de gala. Après deux tournois européens, la Belge quitte le continent et pose ses valises aux Etats-Unis avec pour objectif, le Grand Chelem tant convoités. Pour se préparer à cette surface, elle participe au tournoi de Cincinnati. En confiance et maître d’elle même, Elise Mertens s’incline en demi-finale face à une Naomi Osaka, plus régulière. Une performance tout de même pour la jeune joueuse de 24 ans qui s’affirme de plus en plus sur le circuit comme une adversaire redoutable. Une confirmation à l’US Open ?

Comme sur des roulettes ?

Et si Elise Mertens soulevait son premier Grand Chelem ? Peu médiatisée, elle est pourtant en quart de finale de l’US Open après un parcours sans embûches. Aucun set encaissé, un dernier match parfait face à l’Américaine, Sofia Kenin, Elise Mertens peut- elle prétendre à la victoire finale ? Pour cela, il faudra déjà se défaire d’une joueuse également en pleine forme depuis la reprise, il s’agit de Victoria Azarenka. Avec comme arme principale un bon service et une grosse frappe de balle notamment explicable par son gabarit ( 1m79 ), Elise Mertens fait son petit bonhomme de chemin sans que personne la remarque. Très bonne joueuse de double également avec sa partenaire Biélorusse, Aryna Sabalenka, c’est pourtant en simple que la Belge, pleine d’humilité, devrait faire parler d’elle d’ici les prochains jours.


Photo à la Une : (@Belga)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer