TennisTennis : WTA

US Open : Serena Williams renverse Tsvetana Pironkova et se rapproche du graal

Dans un match d’une haute intensité, Serena Williams (n°3) a pris, en deux temps, le dessus sur Tsvetana Pironkova, étincelante depuis le début du tournoi, pour rejoindre les demi-finales (4-6, 6-3, 6-2). L’Américaine peut encore rêver de décrocher son 24ème titre en Grand-Chelem.

La Reine est en mode survie. Serena Williams sera bien au rendez-vous des demi-finales de l’US Open. Fidèle à son poste. Depuis 2008, l’ex numéro 1 mondiale a toujours atteint au minimum le dernier carré (pour 7 finales en 10 participations, dont 4 titres sur cette période). Plus que dans n’importe quel autre tournoi sur Terre, l’Américaine se transcende dans son jardin new-yorkais, où elle semble toujours capable de soulever des montagnes. Et cela s’est vu ce mercredi soir. Malgré le silence religieux du Court Arthur Ashe.

Face à elle, Tsvetana Pironkova surfait sur une dynamique impressionnante. Sans avoir joué un seul match depuis Wimbledon 2017, la maman de 32 ans a éliminé tour à tour Garbine Muguruza, Dona Vekic et Alizé Cornet pour parvenir jusqu’à l’obstacle (immense) Serena Williams. Mais ce soir, elle affrontait la patronne de ce rayon. La Bulgare a donc tenté de muter son jeu. Un pari gagnant. Par ses variations de balles, ces coups droits slicés, son revers à plat et ses amorties rétros, c’est elle qui entame le mieux le match, bien aidée par une Serena pas vraiment dans son assiette sur le début de partie (comme bien souvent). La Bulgare réussit le break à 2-2, et ne lâche pas son avantage jusqu’à la fin de la première manche, qu’elle empoche 6-4.

Grande joueuse, immense serveuse

Toujours en mode diesel, le moteur Williams (39 ans le 26 septembre prochain) s’est brusquement mis en route, parallèlement à une baisse de l’intensité mise par la si cadencée Pironkova, qui fait le break dès l’entame de la seconde manche, une nouvelle fois grâce à son sublime revers long de ligne. Auteure de 11 fautes directes dans le premier set, l’Américaine épure son jeu et se reprend. Après tout, elle n’est jamais aussi forte que dos au mur. A 0-1, elle se procure sa première balle de break du match, qu’elle convertit. Avant la démonstration de force.

Avec 20 aces réalisés durant la rencontre, l’Américaine assomme au fil du match la Bulgare, pourtant pas maladroite dans ses relances, sur chacune de ses mises en jeu. Plus précise, moins inquiétée, Serena Williams s’envole dans le deuxième set (remporté 6-3). Le match a dores et déjà basculé. Pironkova ne parviendra plus à retrouver sa dynamique du début de match. Williams s’arrache, comme toujours. Au forceps. A ses cris de guerrière. Et à son service de titans (elle bat le record de vitesse féminin de l’édition 2020 de l’US Open avec un service frappé à 198 km/h). Le troisième set est à sens unique. L’Américaine survole les débats. Au bout de 2h11 d’un match spectaculaire, à défaut d’être entièrement maîtrisé, Serena s’impose : 4-6, 6-3, 6-2. La sextuple gagnante du Grand-Chelem américain se hisse une nouvelle fois en demi-finale d’un Majeur. La 39 ème fois exactement. Monumental. Mais pas plus que ce qu’elle pourrait aller chercher d’ici la fin de semaine. La légende n’est pas encore écrite jusqu’au bout.


Photo à la Une : (@Seth Wenig/AP/SIPA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer