TennisTennis : WTA

US Open – Finale : Osaka reprend le trône

La Japonaise Naomi Osaka (n°4) a remporté ce samedi soir son troisième Grand-Chelem en venant à bout de Victoria Azarenka, après avoir longtemps couru derrière le score. Menée 6-1, 2-0, la joueuse de 22 ans s’impose finalement en trois manches (1-6, 6-3, 6-3). Insubmersible.

Deux ans après son fabuleux titre à Flushing Meadows, lieu et date de son éclosion mondiale, qui s’était enchaînée par un nouveau titre à l’Open d’Australie 4 mois plus tard et une place de numéro 1 mondiale, Naomi Osaka a retrouvé les sommets du tennis ce dimanche soir, en remportant son 3 ème Majeur en carrière. Pleine de résilience, la Japonaise a longtemps eu la tête sous l’eau face à une Victoria Azarenka anthologique, avant de faire pencher la balance en sa faveur pour aller chercher le titre, en trois sets et 1h53 de jeu (1-6, 6-3, 6-3).

Pendant presque une heure, Osaka était ailleurs. Le sacre, bien loin. Tailladée par une Biélorusse impériale au service (94% de premières balles), la Nippone subit la loi de son aînée, qui prend le contrôle des échanges sur sa ligne de fond, impose sa cadence et remporte tous les rallyes du fond de court. Fébrile, Osaka est impuissante, peine au service (44% de points gagnés seulement) et fait beaucoup de déchets (13 fautes directes au premier set).

Une rébellion venue d’ailleurs

Le tournant du match arrive au début de second set, à 6-1, 2-0 en faveur d’Azarenka. La double lauréate de l’Open d’Australie a maîtrisé clairement son sujet jusqu’ici. Mais comme pour Petra Kvitova en finale de l’Open d’Australie en 2019, la joueuse de 31 ans ne pouvait que redouter le retour d’Osaka. La force de caractère de cette dernière est, comme toujours, bluffante. Retrouvant tout son allant offensif et sa puissance, la Japonaise colle enfin les coups gagnants qui n’arrivaient plus. Surprise, Victoria Azarenka perd vite son break d’avance.

La torpille Nippone est lancée. Prise à la gorge, Azarenka commet des fautes inhabituelles, notamment en revers, son coup favori. Elle laisse finalement le second set à la Japonaise, avant d’être à nouveau submergée dans le troisième. Menant rapidement 4-1, Naomi Osaka gère finalement à l’expérience une avance qu’elle ne lâchera plus. Malgré les variations de hauteur de balle de son adversaire, qui a bien failli s’avérer être un pari gagnant, la Japonaise, imperturbable, a encore su résister à un scénario défavorable pour inverser spectaculairement la tendance. Un come-back à la Osaka. Victoria Azarenka, qui vient de subir sa troisième défaite en trois tentatives en finale de l’US Open, ne pourra pas avoir de gros regrets. Face à la première joueuse depuis Jennifer Capriati a remporter 3 Majeurs sur ses 3 premières finales, elle a livré une bataille dantesque, luttant d’abord aisément face à la surpuissance d’Osaka, avant de subir une loi au final bien trop logique. La finale était belle. Le cadre, dégarni du public, un peu moins. Mais les émotions y étaient. Et c’est bien là la principal.


Photo à la Une : @KEYSTONE/EPA/JASON SZENES

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer