Divers

Exclu – Sierra Prescott : « Pratiquer le skateboard est la meilleure chose qui soit »

Skateuse californienne star des réseaux sociaux, Sierra Prescott est également photographe. En cette rentrée, elle publie Shredders : Girls Who Skate, un beau livre dans lequel elle présente ses plus beaux clichés de skateuses internationales. Elle nous raconte la genèse de ce projet.

D’où vous est venue l’idée de publier ce livre ?

En tant que photographe, publier quelque chose a toujours fait partie de la dimension du rêve. Comme un but ultime de pouvoir me dire qu’un jour je ferais des photos suffisamment réussies pour avoir un portfolio qui soit publiable. Mais l’idée d’écrire ou de faire des photos pour ce livre, c’est quelque chose qui est devenu concret après un message reçu sur le formulaire de contact de mon site en février 2018. Une éditrice de chez Ten Speed Press m’a demandé si j’avais déjà eu envie de faire un livre. À cette époque, ce n’était pas quelque chose que j’envisageais ; je ne connaissais pas cette maison d’édition, ni même le monde de l’édition tout court. Mais, j’ai continué de discuter avec Anne (ndlr : l’éditrice) et elle m’a fait une proposition pour que je publie un livre chez eux. Les délais étaient assez serrés mais je m’y suis mise à fond et on a pu sortir le livre au mois d’août 2020.

Pouvez-vous expliquer ce qu’on peut trouver dans votre livre ?

Le sujet principal, c’est vraiment les filles qui font du skate, peu importe leur âge, leur style, etc. Pour chaque fille, je fais un portrait, présente quelques données sur elle, raconte une petite histoire sur son lien avec le skateboard et j’accompagne cela d’un cliché d’elle en train de réaliser une figure avec sa planche. Il y a également des sections complémentaires qui reviennent sur l’histoire du skateboard, un manuel pratique et également un glossaire du vocabulaire propre à l’univers du skate.

Vous êtes très suivie sur les réseaux sociaux. Qu’est-ce que ça fait de partager toutes vos aventures sur votre skate avec autant de monde ?

Ça me rend humble. Le fait que les gens puissent être intéressés par ce que je crée ou par mes progrès quotidiens, je considère cela comme une bénédiction ! Surtout pour les gens qui me suivent depuis mes débuts sur les réseaux sociaux. C’est particulièrement cool de se dire qu’ils sont toujours là, m’encourageant et me soutenant dans tous mes rêves.

« Je prévois de venir en France en 2021 ! »

Justement pour revenir à vos débuts, quand avez-vous commencé le skate ?

Quand j’avais une dizaine d’années, le skate est redevenu à la mode. Le milieu des années 90 a vu naître les X Games et la fin des années 90 apparaître les jeux vidéo Tony Hawks Pro Skater et la série Rocket Power sur Nickelodeon. Dans ce dessin-animé, les personnages avaient vraisemblablement mon âge et de les voir s’amuser à ce point sur leur planche m’a donné vraiment envie. J’ai commencé à me faire des « amis de skate » juste après avoir obtenu ma première planche et c’est à ce moment-là que je suis vraiment tombée amoureuse de la discipline. Ça a été toute ma vie à l’école primaire et au collège puis c’est redevenu toute ma vie après l’université.

Quel est votre meilleur souvenir avec votre skateboard ?

J’ai réfléchi longtemps à cette réponse. Je n’ai pas un meilleur souvenir parce que pratiquer le skateboard, c’est déjà la meilleure chose qui soit. Tous les moments que je vis sont collectifs et me ramènent à mes débuts sur la planche. Les premières sensations que j’ai pu ressentir quand j’ai commencé à prendre de la vitesse, aspiré de l’air, maîtrisé un grind, réussi un slide, etc. c’est tout ça qui est à l’origine de mon amour pour le skateboard.

Avez-vous un message particulier pour les gens qui vous suivent en France ?

Je prévois de venir en France en 2021 ! On verra comment les choses se passent d’ici là pour se déplacer mais je suis vraiment excitée par ce projet. J’ai hâte de pouvoir trouver de nouveaux spots pour faire du skate !

Shredders : Girls Who Skate de Sierra Prescott

Ten Speed Press

28€

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer