FootballFootball : Equipe de France

Equipe de France : Quelle composition pour les Bleues face à la Serbie ?

L’équipe de France affronte la Serbie ce vendredi à 21h pour son troisième match dans les éliminatoires à l’Euro 2022. Les Bleues visent la passe de trois et veulent continuer leur sans faute dans le groupe G. Mais avec quel onze de départ ? Analyse.

L’équipe de France est de retour aux affaires après de long mois d’absence, pour le plus grand bonheur des fans de football féminin dans l’Hexagone. Ce vendredi à 21h, la France se déplace en Serbie pour son troisième match de poule dans les éliminatoires à l’Euro 2022 qui se déroulera en Angleterre. Après deux victoires, les Bleues entendent bien réaliser la passe de trois face à un adversaire largement à leur portée. En raison de l’absence de nombreuses cadres (Wendie Renard, Sarah Bouhaddi, Amandine Henry), la sélectionneure Corinne Diacre va devoir faire des choix. Quel onze pour affronter les Serbes ? Analyse.

A LIRE AUSSI : La liste de Corinne Diacre pour les matchs face à la Serbie et la Macédoine du Nord

Pauline Peyraud-Magnin en pôle pour garder les buts

En l’absence de Sarah Bouhaddi, qui a décidé de faire une pause avec l’équipe de France, Pauline Peyraud-Magnin devrait être titularisée dans les cages ce vendredi. Tels ont été les mots de Corinne Diacre en conférence de presse lors de l’annonce de la liste. « Elle était numéro 2 quand Sarah était là, la logique veut qu’elle prenne la place de numéro 1. » Avant d’éventuellement donner sa chance à la petite nouvelle dans le groupe Romane Munich face à la Macédoine du Nord, la portière de l’Atletico Madrid devra marquer des points face à la Serbie.

Le casse tête en défense

Wendie Renard et Griedge Mbock, les deux taulières de la défense tricolore et de l’Olympique Lyonnais, sont toutes deux absentes pour blessure. La sélectionneure va devoir faire des choix pour ces deux rencontres. Appelée en renfort, la défenseure de Bordeaux Estelle Cascarino devrait être titularisée dans l’axe centrale. La coach des Bleues pourrait même être tentée de l’aligner en compagnie de sa coéquipière Julie Thibaud.

Sur les côtés, Sakina Karchaoui, plus en forme que Perle Morroni, devrait être titularisée à gauche. Côté droit, il y a match entre Eve Perisset, très performante depuis son arrivée aux Girondines de Bordeaux, et Marion Torrent, que Corinne Diacre apprécie grandement – la Montpelliéraine a porté à plusieurs reprises le brassard de capitaine.

Un milieu à deux ?

Lorsque la capitaine emblématique Amandine Henry est absente, Charlotte Bilbault est souvent titularisée en équipe de France. Très à l’aise dans son rôle de sentinelle qu’elle maîtrise à la perfection, la Bordelaise devrait être positionnée devant la défense face aux Serbes. Pour faire le lien entre le milieu et l’attaque et apporter un peu de créativité au milieu de terrain, Corinne Diacre pourrait choisir de titulariser la talentueuse Kenza Dali, qui répond toujours présent quand on fait appel à elle.

Un quatuor de rêve en attaque ?

Quid de l’attaque ? C’est le secteur qui a posé problème aux Bleues lors de la Coupe du Monde 2019. En terme d’animation surtout, car sur le papier, l’attaque tricolore fait rêver. Dans cette rencontre où la France part largement favorite face à la Serbie, la sélectionneure pourrait aligner un onze très offensif. La logique voudrait que Corinne Diacre aligne Eugénie Le Sommer à son poste préférentiel de meneuse de jeu, derrière le trio Amel Majri – Kadidiatou Diani – Marie-Antoinette Katoto.

La composition probable pour Serbie – France :

Peyraud-Magnin – Karchaoui, Cascarino, Thibaud, Perisset – Bilbault, Dali – Le Sommer – Diani – Majri – Katoto


Photo à la Une : (@L’Equipe)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer