FootballFootball : Equipe de France

Football – Equipe de France : Pauline Peyraud-Magnin : « Je veux me battre pour cette place de numéro 1 »

Après l’absence de Sarah Bouhaddi pour un choix personnel, Pauline Peyraud-Magnin a été promue gardienne numéro 1 de l’équipe de France. Dans le but des Bleues qui affronte la Serbie ce vendredi (21h), elle compte bien marquer les esprits et s’installer durablement en sélection.

Doublure de Sarah Bouhaddi durant des années, Pauline Peyraud-Magnin a bénéficié d’un coup de pouce du destin et d’une « pause » de la gardienne lyonnaise pour voir enfin son heure de gloire arrivée. Celle qui évolue dans le club de l’Atletico Madrid, a notamment évoqué beaucoup de fierté le fait d’occuper la place de numéro 1 mais aussi de représenter son pays. Après avoir repris l’entrainement le 29 juin avec son club, la portière des Bleues est en manque de compétition. Un détail important qui pourrait lui faire défaut quand au rythme infligé durant la partie.

« Je suis plutôt sereine et confiante »

Alors que Corinne Diacre a posé carte sur table en annonçant que la hiérarchie pourrait bouger dans le but en fonction des performances de Pauline Peyraud-Magnin, celle qui débutera dans les cages ce soir veut rester confiante. Consciente de la concurrence avec Solène Durant et Romane Munich, appelée pour la première fois, la gardienne madrilène ne se met pas de pression. « Pour moi, l’important ce sont les deux matches qui vont arriver. Et être performante pour continuer sur cette voie ». Une page semble s’être tournée au poste de gardienne.

L’objectif de Pauline Peyraud-Magnin ne se réduit pas à ses deux matchs pour la qualification à l’Euro 2022. Elle veut jouer l’Euro et garder la cage des Tricolores. Ambitieuse, déterminée, elle ne veut pas seulement remplacer Sarah Bouhaddi, absente pour une durée indéterminée, elle veut s’imposer comme la nouvelle gardienne de l’Equipe de France. « J’ai envie de prouver que je peux m’installer à ce poste de numéro 1 ». Un soir de première. Il n’y a pas seulement le dernier rempart qui est nouveau, mais aussi une défense complètement remaniée. Wendie Renard est absente pour blessure, Griedge Mbock et Aissatou Tounkara sont également forfaits pour ce déplacement en Serbie. Une nouvelle défense à diriger pour Pauline Peyraud-Magnin qui devra passer par une excellente communication. La gardienne de 28 ans qui s’était blessée au genou pour sa première sélection (avril 2017 face au Pays-Bas) espère un tout autre scénario ce soir face à une équipe Serbe prenable. Lors du dernier match face aux Serbes, l’équipe de France s’était imposée 6 buts à 0.


Photo à la Une: (Le Parisien/Arnaud Journois)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer