FootballFootball : Equipe de France

Football – Equipe de France : « Faire beaucoup mieux contre la Macédoine »

Après la victoire sans panache contre la Serbie (2-0), l’équipe de France a manqué d’efficacité devant le but. Avec une équipe renouvelée, les Bleues font le travail et glanent un troisième succès en autant de matchs dans les éliminatoires à l’Euro 2022. Avant un duel en Macédoine du Nord, retour sur les réactions du match en Serbie.

Le début de match est idéal. Comme le 6-0 du match aller pouvait le laisser craindre, l’équipe de France n’a pas trouvé une grande adversité en Serbie. Malgré de nombreuses absences comme celle de la capitaine, Amandine Henry ou encore de l’emblématique Wendie Renard, la coach des Tricolores n’a pas eu le temps de s’inquiéter. Après un but contre son camp de la malheureuse Andjela Frajtovic (1-0, 6e) et une reprise de volée d’Amel Majri aux six mètres (2-0, 15e), la France a fait le plus dur. « On a su répondre aux consignes de la coach de marquer dans les quinze premières minutes et de se mettre à l’abri » a confié l’attaquante, Amel Majri.

Une rencontre physique attendait les Bleues face aux vaillantes Serbes, mais le contrat a été rempli avec ses trois points à la clé. Delphine Cascarino, une des rares joueuses qui a fait un bon match, a souligné la combativité des adversaires. Sa partenaire, Sakina Karchaoui, titularisée sur le flanc gauche, s’est réjouit d’une entame de match parfaite : « Si on aurait pas marqué dans les quinze premières minutes, le match s’annonçait compliqué ». Une victoire acquise dans le premier quart d’heure puis…plus grand chose à se mettre sous la dent. En face, une formation bien en dessous techniquement mais très physique dans l’impact comme l’a indiqué la joueuse en forme du moment, Kadidiatou Diani : « On a pris beaucoup de coups, elles étaient présente physiquement, c’était une bonne équipe de Serbie ». Des occasions ratées, une défense regroupée mais la victoire assurée pour Corinne Diacre et ses joueuses.

Un manque d’automatismes

Une équipe avec de nouvelles têtes, un match haché sans vraiment d’alchimie, cela peut notamment s’expliquer par une équipe qui se découvrait. Elisa De Almeida, défenseure centrale, était titulaire pour la première fois hier : « J’étais super contente de commencer, j’ai essayé de faire le maximum, je me devais de calmer le jeu, de faire tourner le ballon, d’aller vite vers l’avant » a affirmé celle qui se rappellera longtemps de sa première titularisation. Des défenseures inhabituelles, un manque d’expérience notable d’après Corinne Diacre mais la coach des Bleues veut retenir les trois points de cette rencontre même s’il faudra faire mieux lors du prochain match « Au niveau du contenu tout n’a pas été parfait, les automatismes n’étaient pas là ce soir, on s’est pas vu depuis un petit moment » a expliqué Corinne Diacre au bord du terrain quelques minutes après la fin de cette rencontre. Jamais inquiétée, l’Equipe de France est tombée sur un bloc défensif serbe bien en place. Prochain rendez-vous le 22 septembre face à la Macédoine du Nord.


Photo à la Une: (@FFF)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer