BasketBasket : Coupe de France

Coupe de France : Le Bureau Fédéral de la FFBB ne sanctionnera pas les clubs

Le LDLC ASVEL Féminin et les Tango Bourges Basket ont décidé de ne pas disputer la finale de la Coupe de France prévue vendredi dernier à l’Accor Arena. La FFBB n’appliquera aucune sanction financière a-t-elle indiqué.

Touchés par plusieurs cas de Covid-19 ces derniers jours, Bourges et Lyon ont décidé de ne pas se rendre à l’Accor Arena vendredi soir pour y disputer la finale de la Coupe de France de Basket. Les cas positifs au coronavirus détectés parmi les deux effectifs, trois à Bourges et un à l’ASVEL, n’avaient pas constitué, dans un premier temps, un motif pour annuler la finale prévue vendredi. Mais les inquiétudes des joueuses ont finalement eu raison de la tenue de cette rencontre. Vendredi matin, quelques heures avant le coup d’envoi, les ministres et les syndicats des joueuses ont abouti à une annulation de dernière minute. 

Pas de lauréat 2020 pour la Coupe de France

Lundi, la Fédération française de Basket s’est réunie pour un Bureau Fédéral exceptionnel à la suite de l’annulation de la finale et de tous les évènements qui entourait ce rassemblement, avec notamment l’opération Retour Au Jeu. Les dirigeants français ont finalement décidé de « ne pas sanctionner les clubs pourtant passibles d’une pénalité financière conforme au règlement ». Il n’y aura pas de vainqueur pour cette édition 2020 de la Coupe de France puisqu’aucun report n’a été acté. Les 20 000 euros de prime prévus pour le vainqueur de la finale seront d’ailleurs reversé à l’association Ruban Rose qui lutte contre le cancer du sein.



Photo à la Une : (@FFBB)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer