TennisTennis : WTA

Roland-Garros : Les affiches des quarts de finale

Les quarts de finale débutent ce mardi à Roland-Garros avec des affiches ouvertes et indécises. Alors que la plupart des têtes de série ont pris la porte (Halep, Pliskova, Williams entre autres), difficile de dégager une favorite pour le sacre final à Porte d’Auteuil.

Reporté en raison de la pluie, le dernier huitièmes de finale se tiendra ce mardi à partir de 11h, entre la Tunisienne Ons Jabeur (35e) et l’Américaine Danielle-Rose Collins (57e) , tombeuse de Garbine Muguruza au tour précédent.

Elina Svitolina (26 ans, 5e) et la belle surprise Nadia Podoroska (23 ans, 131e) lanceront ensuite les quarts de finale à partir de 12h30. L’Ukrainienne est grandement favorite pour ce match mais devra se méfier de l’Argentine, en pleine forme depuis le début du tournoi parisien et qui s’est offert notamment le scalp de la Kazakh Yulia Putintseva (tête de série numéro 23). Suite à l’élimination de Simona Halep et Karolina Pliskova, Svitolina peut prétendre à décrocher son premier titre en Grand Chelem.

Autre quart de finale prévu ce mardi, l’opposition assez inattendue entre Iga Swiatek (19 ans, 53e) et Martina Trevisan (26 ans, 159e). La jeune pépite polonaise a réalisé un exploit monumental en huitième de finale, en écrasant la Roumaine Simona Halep en deux petits sets (6-1, 6-2). Il faudra désormais confirmer pour Swiatek, qui endossera cette fois-ci le costume de favorite face à l’Italienne, qui vient d’éliminer coup sur coup Maria Sakkari (24e) et Kiki Bertens (8e).

Mercredi, Petra Kvitova (11e) croisera le fer avec Laura Siegemund (66e), qui monte en puissance depuis plusieurs semaines. La Tchèque fait office de grande favorite de par son expérience des grands rendez-vous, mais attention à la fougue de l’Allemande, très à l’aise sur terre battue et qui entend bien décrocher son ticket pour le dernier carré.


Photo à la Une : (@WTA)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer