BasketBasket : WNBA

WNBA : MVP des finales, Breanna Stewart ne connait pas de limite

Pour la deuxième fois de sa jeune carrière, Breanna Stewart a remporté le titre WNBA avec le Storm de Seattle mardi soir à l’issue de la victoire face à Las Vegas. Impressionnante durant la série, elle a logiquement été élue MVP des finales.

Une légende du basket-ball féminin est en train de naître. Breanna Stewart, 26 ans, a survolé les finales WNBA face aux Aces de Las Vegas. En sortant des performances époustouflantes lors des trois rencontres (29,5 points de moyenne, 9,5 rebonds et 3 contres à 59.9% au shoot), la native de Syracuse a permis à sa franchise de s’adjuger un quatrième titre WNBA. Son omniprésence offensive et son impact lui ont valu d’être élue MVP des finales. C’est la deuxième fois que Stewart remporte cette prestigieuse distinction individuelle et cela en dit long sur le niveau qui est le sien dans ces sommets du basket mondial.

Leader d’une équipe qui a terminé la saison régulière avec un bilan de 18 victoires pour 4 défaites, Stewart a élevé son niveau de jeu durant ces finales. Face à A’ja Wilson, élue MVP de la saison régulière, celle qui a terminé deuxième des votes cette saison a répondu présent dans tous les compartiments du jeu. Derrière l’arc, en pénétration, chasseuse de rebonds et de contres, elle a permis à son équipe de se détacher naturellement des Aces lors des trois rencontres. Un retour en fanfare d’autant plus impressionnant que Stewart sort d’une saison blanche.

Il y a un peu plus d’un an, l’aillière américaine se blessait gravement au tendon d’Achille, rompu après une mauvaise réception lors de la finale de l’Euroleague 2019 alors qu’elle jouait pour Koursk. En pleine bourre après une année couronnée de succès (MVP de la saison régulière en WNBA, MVP des Finales, championne avec Seattle puis, seulement quelques semaines plus tard, MVP du Mondial 2019 avec Team USA et médaille d’or lors de la même compétition), cette blessure tellement redoutée par les joueurs marquait un arrêt dans sa fulgurante progression. « Stewie » a finalement conjuré le mauvais sort pour sortir une saison 2020 de grande qualité, ponctué par le titre suprême.

Emblème universitaire après ses quatre saisons passées chez les Huskies avec qui elle a remporté quatre titres NCAA et quatre trophée distinctif de Most Outstanding Player (meilleure joueuse du Final Four), Breanna Stewart est arrivée tard en WNBA. Draftée en première position par le Storm en 2016 à 22 ans, elle a depuis ramené le Storm en haut de l’affiche. D’abord en permettant à Seattle de retrouver les playoffs lors de son année rookie. Ensuite en permettant au Storm de s’adjuger le titre en 2018, huit ans après le dernier. Son absence lors de l’exercice suivant s’est fortement fait ressentir, le Storm étant éliminé au deuxième tour des playoffs. Dès son retour, elle a mis la WNBA à genoux.

Stewart et Seattle parés pour tout rafler ?

L’avenir s’annonce radieux pour le Storm. Avec deux titre WNBA en trois saisons, Seattle va pouvoir compter sur sa star l’année prochaine. Sous contrat pour un an encore, Stewart peut désormais écrire l’histoire en allant chercher un deuxième titre consécutif. Le back-to-back ne semble pas irréalisable, surtout si l’aillière de 26 ans continue sur sa lancée. Après seulement quatre saisons passées dans la ligue nord-américaine, elle a déjà tout remporté. Elle peut désormais se battre pour devenir une légende du basket, en continuant à remplir les feuilles de stats et l’armoire à trophée.


Photo à la Une : (WNBA)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer