FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : La règle des cinq changements bientôt mise en place ?

La D1 Arkema a repris il y a plusieurs semaines et les coachs ne peuvent faire que trois changements par match. Une règle qui pourrait évoluer à la suite de la prochaine assemblée fédérale de la FFF.

Voilà encore une preuve de l’écart de traitement entre la Ligue 1 et la D1 Arkema. Alors que chez les hommes, les cinq changements sont autorisés depuis le début du championnat, ce n’est toujours pas le cas chez les femmes. Olivier Echouafni, Jean-Luc Vasseur ou encore Amandine Miquel ne peuvent faire que trois rotations par rencontre. Une différence importante entre les deux sexes qui pose question et qui pourrait d’ailleurs évoluer. Suite au dernier Comex de jeudi dernier, les clubs de l’élite féminine seraient tous favorables au passage à cinq changements. Cela serait également une façon de se rapprocher de ce qui se fait chez les hommes et ainsi permettre aux entraineurs de la D1 Arkema de faire jouer plus de joueuses. Ce changement de règle pourrait être voté lors de la prochaine assemblée fédérale de la FFF prévue en décembre.

Une rallonge de 8,7 millions à partager entre les clubs

14 clubs, non adossés à des effectifs masculins, se sont battus depuis plusieurs semaines pour avoir une meilleure répartition des subventions attribuées par la LFP en raison de l’épidémie de coronavirus. Une crise sanitaire qui a eu un très fort impact sur les équipes des deux premières divisions françaises. Et c’est un peu plus de 8,7 millions d’euros qui seront alloués par la LFP. D’après nos confrères de l’Équipe, les neuf clubs professionnels de l’élite du Championnat de France comme l’Olympique Lyonnais, le Paris Saint-Germain ou encore Bordeaux auront une subvention de 627 000 euros. Le Fleury 91, Issy et Soyaux, trois clubs amateurs de D1 Arkema, toucheront chacun 538 000 euros. Enfin, 1,5 million d’euros seront partagés entre les 24 clubs de D2 féminine.


Photo à la Une : (@PSG)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer