FootballFootball : D1 Arkema

D1 Arkema : Sebastien Joseph justifie son départ de l’ASJ Soyaux

En poste depuis 2017, Sébastien Joseph quittera ses fonctions d’entraîneur au sein de l’ASJ Soyaux à la fin du mois d’octobre. Le club charentais a officialisé la nouvelle ce lundi sur ses réseaux sociaux. A l’issue de la défaite des Charentaises à Guingamp, le coach s’est quant à lui expliqué au micro de Canal +

La nouvelle est tombée jeudi soir lors du Conseil d’Administration. Au club depuis plus de trois saisons, Sebastien Joseph a émis à ses dirigeants son souhait de quitter le club. Les joueuses, en plein déplacement en Bretagne pour y défier l’EA Guingamp, ont appris la nouvelle la veille du match Conséquence directe ou pas, les Charentaises se sont lourdement inclinées sur la pelouse de Guingamp samedi.

Selon les informations de Charente Libre, l’Isérois souhaitait déjà quitter le club à l’issue de la saison dernière pour rejoindre Grenoble. Entre temps, le coronavirus est passé par là et le coach a vu son projet prendre du plomb dans l’aile. Insatisfait du mercato réalisé par son club lors de l’été, Sebastien Joseph a expliqué son choix au micro de Canal + à l’issue de la défaite de l’ASJ Soyaux face à Guingamp samedi. Le coach quittera le club à l’issue du mois et disputera encore deux matchs de championnat avec les Sojadiciennes, face au Paris Saint-Germain et Issy Les Moulineaux.

Les raisons de son départ

Depuis quelque temps, j’étais éloigné de ma famille pour diverses raisons. J’ai aujourd’hui la volonté de les rejoindre à travers une opportunité qui se présente, qui n’était pas du tout prévue en début de saison. Après, je m’étais inscrit cette année dans un cadre mais j’ai un petit peu du mal à m’y retrouver. L’opportunité faisant, j’ai choisi de me rapprocher de ma famille. 

Le recrutement lors du mercato

La saison n’est pas finie, les choses viendront peut-être par la suite. Pour moi, elles n’étaient pas à la hauteur de celles qui semblaient avoir été convenues. Il y a des choses qui se présentent des fois dans la vie, qui ne se présenteront dans deux mois ou dans huit mois. C’est quand arrive ce moment-là que c’est peut-être le meilleur choix personnellement mais aussi pour faire avancer les choses. Ce qui compte, c’est le bien du club et de l’équipe.

La réaction des joueuses

Il y a toujours forcément de la surprise, de la déception, puisqu’au moment où l’annonce est faite, on est cinquième du championnat et les résultats sont plutôt satisfaisants et j’espère qu’ils continueront à l’être par la suite. Il y a aussi un peu de colère, d’incompréhension et de déception. C’est le football professionnel, il peut y avoir des changements de direction, d’entraîneur, de joueuses. Ce sont des événements sportifs qui font partie d’une saison. Quand on est joueuse professionnelle, cela peut nous impacter, mais cela ne doit pas avoir d’incidence sur la suite de notre travail.


Photo à la Une : (@ASJ Soyaux)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer