FootballFootball : Equipe de France

Equipe de France : Corinne Diacre est-elle toujours la sélectionneuse qu’il faut pour les Bleues ?

Arrivée sur le banc de l’équipe de France en 2017, Corinne Diacre est plus que jamais critiquée par le monde du football féminin. Et alors qu’elle vient de prolonger son contrat jusqu’à la fin de l’Euro 2022, peut-elle vraiment rester à la tête des Bleues ? Analyse.

Stop ou encore pour Corinne Diacre ? C’est la question que se pose de nombreux observateurs du football féminin tant la sélectionneuse tricolore divise depuis son intronisation sur le banc il y a un peu plus de trois ans. Entre une Coupe du monde décevante en termes de jeu et en termes de résultat, même si les Bleues ont échoué contre les championnes du monde américaines, et des relations glaciales avec plusieurs joueuses, l’ancienne coach de Sochaux n’est pas en odeur de sainteté avec tous les fans du ballon rond. Hamraoui, Renard, Le Sommer, Bouhaddi – qui a récemment décidé de mettre entre parenthèses sa carrière en sélection, la liste des footballeuses qui ont déjà eu des rapports tendus avec Diacre est longue comme le bras. Surtout que la sélectionneuse bleue a aussi eu des rapports conflictuels avec Jean-Michel Aulas, le président de l’OL puisque la femme de 46 ans avait notamment retiré le brassard de capitaine à Wendie Renard, pourtant l’une des patronnes du Groupe France. Bref, le passé est lourd pour Corinne Diacre. Et cela ne semble pas près de s’arrêter.

Amandine Henry privée d’équipe de France

La dernière preuve en date est bien sûr son choix très contesté de ne pas sélectionner Amandine Henry pour le prochain rassemblement des Tricolores. « Un choix sportif » qui ne passe pas. Ni pour la capitaine des Bleues ni pour ses coéquipières en club. Et les déclarations de Reynald Pedros, l’ancien coach de l’OL qui est restée proche de nombreuses Fenottes, ne risquent pas d’apaiser les choses. Le consultant a déclaré sur Canal + : « J’ai été pendant deux ans acteur de cette situation. C’est une relation très compliquée entre les joueuses et la sélectionneuse. Je récupérais les joueuses psychologiquement très affectées. Il fallait à chaque fois discuter, les remettre bien. Elles vont en équipe de France par obligation, pas par plaisir. Elles vont en équipe de France avec la boule au ventre. » Une dernière phrase lourde de sens et qui semble clairement viser Corinne Diacre. L’ancien joueur du FC Nantes a ensuite appuyé ses propos :  » J’ai eu Amandine par textos, elle se pose énormément de questions. Ça lui a trotté dans la tête (d’arrêter la sélection). Je ne pense pas qu’elle arrêtera. Beaucoup de choses se mélangent dans sa tête» De quoi penser alors que la situation est vraiment compliquée. Que ça soit pour la principale intéressée et même pour la sélectionneuse des Bleues qui se retrouvent (une nouvelle fois) dans l’oeil du cyclone.

Les Lyonnaises ont vu Le Graët

Noël Le Graët, qui a récemment officialisé la prolongation de contrat de Corinne Diacre à la tête de l’équipe de France au moins jusqu’à la fin de l’Euro 2022, était de passage à Lyon mardi dernier pour féliciter les Lyonnaises pour leur nouveau titre de championnes d’Europe. Une opportunité alors pour le boss de la FFF de faire le point avec les joueuses de Jean-Michel Aulas. Ce qu’a raconté Wendie Renard au micro de Canal + : « Nous avons eu un échange par rapport à la vision de l’équipe de France, dans le sens où on a un Euro à préparer. C’était un échange pas très long mais important pour pouvoir avancer ensemble. C’est comme dans une entreprise, quand on sait que l’on a des désaccords avec le patron, on n’est pas sereins. » Et dans l’histoire, c’est clairement Corinne Diacre, la patronne de l’équipe de France qui est visée. La capitaine lyonnaise a conclu en affirmant : « Il faut ramener de la sérénité, que tout le monde soit clair. On ne peut pas continuer comme ça, on se fait du mal entre nous. » Alors, les Bleues vont-elles continuer à être dirigées par Corinne Diacre dans les prochains mois? Seul l’avenir nous le dira !


Photo à la Une : (@FFF)

Timothée de Fraguier

Passionné de sport féminin depuis ses débuts dans le journalisme, Timothée de Fraguier a décidé de rejoindre l'équipe du Sport Au Féminin en septembre 2019. Aujourd'hui rédacteur pour notre site internet, il apprécie la mise en avant des résultats sportifs féminins.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer