RugbyRugby : Equipe de FranceRugby : Six Nations

Annick Hayraud : « Beaucoup d’incompréhension » après le nul face à l’Ecosse

La sélectionneuse du XV de France a exprimé sa stupéfaction après le match nul concédé ce dimanche face à l’Ecosse (13-13) dans le cadre du tournoi des Six Nations.

Décevantes. Deuxième du groupe derrière l’Angleterre, les Bleues avaient l’occasion de sécuriser leur deuxième place dans le Tournoi des Six Nations. Elles ont manqué le coche ce dimanche face à une valeureuse équipe écossaise, qui a réussi à recoller au score dans les dix dernières minutes de la rencontre. Annick Hayraud est revenue sur cette piètre performance en conférence de presse.

« Il y a beaucoup d’incompréhension. On ne s’explique pas tout ce déchet et surtout ce manque d’envie. On ne s’attendait vraiment pas à ça. D’autant que dans la semaine, on avait vu des bons signaux à l’entraînement, malgré des conditions pas évidentes. On semblait même en avance.

« On s’est fait casser la gueule sur les collisions »

Suite aux blessures de Peyronnet, Boudaud et Corson, le XV de France a dû finir la rencontre en infériorité numérique. La sélectionneuse a donné des signes inquiétants concernant les joueuses touchées. « J’ai peur que ce ne soit sérieux pour nos joueuses. Elles passent actuellement des examens. Mais l’infériorité numérique en fin de match n’a pas pesé sur le résultat. On a les moyens pour battre les Écossaises bien avant. On ne peut pas proposer ce que l’on a montré aujourd’hui au niveau international. On s’est fait casser la gueule (sic) sur les collisions. »

Il reste désormais un match aux Bleues pour tenter d’accrocher la deuxième place du Tournoi. Il s’agira d’un périlleux déplacement à Dublin le 1er novembre. D’ici là, Annick Hayraud va prendre le temps de travailler avec son groupe. « Cette semaine, on va faire beaucoup de vidéos avec les filles. On va aussi discuter pour essayer de comprendre ce qu’il s’est passé. Il faut que cela nous serve de leçon, que ce match soit un mal pour un bien. Une fois que l’on aura saisi ce qui n’a pas été, on pourra enfin rebondir et lancer notre saison. »


Photo à la Une : (FFR)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'années. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de disciplines qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les événements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer