FootballFootball : Championnats étrangers

FAWSL : Everton, Manchester United : la révolte des outsiders

Respectivement deuxième et troisième en FAWSL, Everton et Manchester United s’apprêtent à affronter Chelsea et Arsenal, les deux principaux candidats au titre cette saison. En grande forme depuis la reprise et après des mercatos ambitieux, les Toffees et les Red Devils veulent changer de dimension et réaliser l’exploit ce dimanche, pour envoyer un message fort à toute l’Angleterre.

Déjà passionnante la saison dernière avec une lutte à trois pour le titre entre Chelsea, Manchester City et Arsenal, le championnat anglais s’annonce encore plus intéressant à suivre cette saison. La raison principale ? L’essor de deux places fortes du football en Angleterre, Manchester United et Everton, qui ont grandement investi dans leurs sections féminines ces dernières années. Ce dimanche, les Toffees se déplacent chez les Blues, championnes en titre alors que les Red Devils accueillent Arsenal, le club le plus titré de l’histoire en FAWSL (15 titres). Deux affiches de prestige avec des joueuses de classe mondiale à la pelle. Le public manquera à l’appel ce dimanche en raison des mesures sanitaires, le spectacle sera lui, bien au rendez-vous.

L’ascension folle de Manchester United

Promu en FAWSL en 2019, Manchester United s’est tout de suite acclimaté à l’élite en terminant à la quatrième place l’an passé. Avec un effectif qui misait beaucoup sur ses jeunes talents, les Red Devils ont voulu passer un cap cette saison et leurs dirigeants ont tout fait pour. En conservant ses meilleurs éléments, United a frappé fort sur le marché des transferts cet été en s’attachant les services de Christen Press et Tobin Heath. Championnes du monde avec les Etats-Unis en 2019 en France, les deux Américaines ont rallié Manchester avec l’ambition de remporter des titres.

Dès la première journée, le club mancunien a répondu présent en parvenant à accrocher le nul face à Chelsea (1-1). Depuis, les Mancuniennes restent sur quatre succès consécutifs en FAWSL grâce notamment à une Alessia Russo en très grande forme. La jeune pépite a déjà inscrit 3 buts et délivré 2 passes décisives et sa complémentarité avec les deux Stars and Stripes sur le font de l’attaque fait des ravages. Conséquence de ce bon début de saison, United est troisième à deux points du leader .. Arsenal. Face aux Gunners, les filles de Casey Stoney se sont inclinées à deux reprises par un but d’écart (2-1 en League Cup en 2019, 1-0 en septembre dernier en FAWSL).

Press-United-FAWSL
L’internationale américaine Christen Press s’est engagé cet été en faveur de Manchester United (©FAWSL)

Une stabilité qui paie pour Everton

Dans l’élite pour la troisième saison consécutive, Everton reste sur une belle sixième place en championnat l’an passé. A l’instar de Manchester United, le club de la Mersey s’est montré très actif sur le marché des transferts, en recrutant notamment Valérie Gauvin (Montpellier). Depuis son arrivée, la Française rayonne et colle parfaitement au style de jeu en FAWSL. Solide dans les duels et efficace devant le but (5 buts), la Réunionnaise se régale aux côtés de Lucy Graham (4 buts) sur le front de l’attaque. L’Anglaise Isobel Christiansen (ex Olympique Lyonnais) débarquée en janvier 2020, apporte toute son expérience au milieu de terrain (2 buts, 3 passes décisives).

En misant sur la stabilité et en étoffant saison après saison son effectif, Everton ambitionne à court terme de venir jouer les premiers rôles en championnat. La tâche ne s’annonce pas aisée au vue de la féroce concurrence mais les Toffees auront leur mot à dire. Le déplacement sur la pelouse de Chelsea ce dimanche est un énorme test pour les filles de Willie Kirk, toujours invaincues en FAWSL et qui ont déjà battues les Blues, le 27 septembre dernier en quart de finale de la Coupe d’Angleterre.


Photo à la Une : (@FAWSL)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer