Auto-Moto

Les W Series et la Formule 1 main dans la main en 2021

Après une saison 2020 annulée en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, le championnat de monoplace réservé exclusivement aux pilotes féminines va se produire en lever de rideau de huit courses de Formule 1 la saison prochaine.

Quel retour ! Après une première édition couronnée de succès en 2019 et une saison 2020 annulée, les W Series s’apprêtent à faire leur retour par la grande porte. En effet, le championnat s’est associé à la Formule 1 pour les prochaines années.

Les W Series et la F1, un mariage de raison

« La Formule 1 est de loin la plus grande discipline du sport automobile et quand nous avons promis que les W Series seraient plus grandes et meilleures à l’avenir, nous avions en tête de nous associer à la F1, se félicite Catherine Bond Muir, directrice des W Series. Maintenant que les W Series se dérouleront en marge et en collaboration de la Formule 1, il ne fait aucun doute que nos portée, impact et influence seront considérablement augmentés. »

Les W Series, une vitrine pour de nombreuses pilotes

Un partenariat souhaité notamment par Ross Brawn, directeur sportif de la Formule 1. « C’est un évènement très important pour nous que d’accueillir les W Series en tant que partenaires pour huit courses. Cela a servi de vitrine pour nombreuses pilotes. Nous pensons qu’il est important de donner une chance à tout le monde d’atteindre le plus haut niveau de notre sport. Le partenariat avec la Formule 1 à partir de la saison prochaine prouve notre détermination et notre engagement à mettre en valeur leur série passionnante et l’importance de créer une plus grande diversité dans le sport. »

Pour l’instant, les dates et la localisation des Grand Prix n’ont pas encore été communiqués par les organisateurs.


Photo à la Une : (@WSeries)

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer